Humidité dans la maison, un danger pour la santé ?

dossier L'humidité en tant que telle n’est pas nécessairement mauvaise pour la santé. Mais trop d’humidité dans la maison favorise la prolifération de moisissures et d’acariens qui représentent, eux, un danger pour la santé, en particulier celles des personnes plus fragiles ou allergiques. Comment savoir si votre maison est trop humide ? Quels sont les risques pour la santé ? Comment lutter contre l’humidité et les moisissures ?

D'où provient l'humidité dans la maison ?

Getty_schimmel_luchtvochtigheid_2023.jpg

© Getty Images

L’eau est naturellement présente dans l’air. Nous en produisons nous-mêmes en respirant et en transpirant, d’autant plus si nous sommes nombreux à vivre dans un espace restreint et mal aéré. La cuisine, la douche, la lessive émettent énormément de vapeurs d’eau.  

Lorsque la maison est mal ventilée, peu aérée, trop isolée ou lorsqu’elle subit de trop grands écarts de températures, l’air ambiant contient trop d’humidité et de la condensation peut se déposer sur les surfaces.

Des dégâts des eaux (inondations, infiltrations) peuvent évidemment causer de graves problèmes d’humidité dans une maison.

Quelles sont les conséquences d’un excès d'humidité dans la maison ?

L'humidité et la condensation favorisent la prolifération de moisissures et d’acariens au sein du foyer. 

Les moisissures sont des champignons microscopiques qui prolifèrent dans les milieux humides et chauds. Elles apparaissent sous forme de taches sur les murs et les joints. Ces moisissures produisent des spores très volatiles que nous sommes susceptibles d’inhaler. Leur petite taille favorise leur pénétration dans nos voies respiratoires. Elles sont irritantes pour les muqueuses et très allergisantes.

De plus, certaines spores sont porteuses de composés dangereux pour l’homme, appelés mycotoxines. Ces derniers peuvent également entraîner des problèmes allergiques et respiratoires plus ou moins graves.

Voir aussi l'article : Mycotoxines : les moisissures alimentaires dangereuses pour la santé

Les acariens, quant à eux, prolifèrent volontiers en milieu humide. Ils se nourrissent non seulement de squames humaines mais aussi de moisissures. Ils sont responsables de 50% des allergies et des symptômes qui y sont liés (eczéma, asthme, conjonctivites, rhinite allergique…).

Voir aussi l'article : Voici pourquoi il ne faut pas faire son lit le matin

Quels sont les dangers pour la santé ?

La présence de moisissures n'entraîne pas toujours l'apparition de problèmes de santé. Cependant, une exposition prolongée n’est pas sans risques. En particulier pour les groupes à risques : personnes asthmatiques, allergiques, immunodéprimées, âgées, les enfants…

Les symptômes possibles en cas d’exposition à des moisissures et des acariens peuvent varier d’une personne à l’autre : 

  • Irritation des voies respiratoires : toux, écoulement nasal, gorge irritée, éternuements, difficultés respiratoires.
  • Symptômes d’allergies respiratoires : rhinite, conjonctivite, asthme, bronchite et autres pneumopathies d’hypersensibilité.
  • Symptômes cutanés : irritation de la peau, eczéma, infections cutanées
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques ou les personnes âgées, sont plus susceptibles de développer des infections fongiques en cas d'exposition prolongée aux moisissures.
  • Des études ont suggéré des liens potentiels entre l'exposition aux moisissures et des problèmes de santé plus généraux : maux de tête, fatigue, troubles du sommeil… 

Voir aussi l'article : Allergie : comment savoir si on est allergique ?

Quels sont les signes d’un excès d’humidité dans la maison ?

Observez les signes :

  • Condensation sur les fenêtres, gouttelettes sur le papier peint, papier peint qui gondole…
  • Sensation désagréable de froid humide dans la maison.
  • Des signes explicites de moisissures : odeur de champignon (moisi) ou terre, auréoles ou taches noires sur les murs, au plafond ou au coin des fenêtres ainsi que sur les joints de la salle de bain.  

Voir aussi l'article : Les conseils contre la pollution de l’air à la maison

Un air ni trop sec ni trop humide : quel est le juste équilibre ?

Si un air humide peut avoir un impact sur la santé, un air trop sec peut également provoquer des symptômes désagréables. Il convient donc de respecter un juste taux d’humidité dans la maison. Idéalement, il faudrait que l’air contienne entre 40 et 60 % d’humidité.

Il existe des appareils de mesure, les hygromètres, qui pourront vous indiquer précisément le taux d’humidité de votre intérieur. 

Voir aussi l'article : Humidificateurs d’air : pas toujours bons pour la santé

Comment prévenir et traiter les problèmes d’humidité à la maison ?

  • Identifiez la source d’humidité (infiltration, pont thermique, manque d’aération…) afin d’y apporter une solution.
  • Aérez votre habitation au maximum. Au moins deux fois par jour pendant 15 minutes. En particulier quand vous êtes plusieurs dans la même pièce ou après une activité qui produit beaucoup de vapeur (douche, préparation d’un repas, le matin après une nuit de sommeil). Essayez de créer un courant d’air.
  • N’étendez pas votre linge dans une pièce fermée. Séchez-le plutôt à l’extérieur ou utilisez un sèche-linge (si possible avec une évacuation extérieure).
  • Veillez à entretenir vos gouttières, avaloirs et autres évacuations d’eau.
  • Par temps humide ou très froid, il est préférable de laisser un minimum de chauffage lorsque vous quittez votre logement afin d’éviter que les murs ne refroidissent.
  • Nettoyez les moisissures avec un détergent ou du vinaigre pur. Pour ce faire, équipez-vous de gants et d’un masque. L’idéal est de repasser un coup de peinture sur la zone une fois que tout est bien sec.
  • Si la surface contaminée est trop importante, faites appel à une entreprise spécialisée dans les plus brefs délais. 
  • Les déshumidificateurs peuvent être utilisés de manière ponctuelle (par exemple, pour accélérer le séchage d’une pièce après un dégât des eaux). Mais s’il élimine l’humidité, ils ne renouvellent pas l’air. Aérez votre habitation avant toute chose.

Voir aussi l'article : Comment éliminer les moisissures de la salle de bains ?

Si vous suspectez que vos problèmes de santé sont liés à la présence de moisissures dans votre maison, consultez d’abord votre médecin traitant. S’il le juge nécessaire, il pourra entrer une demande pour obtenir l’intervention d’un service d’analyse à domicile. Ces services sont disponibles dans les trois régions du pays.

  • À Bruxelles : Cellule Régionale d'Intervention en Pollution Intérieure (CRIPI)
  • En Wallonie : Services d'Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI)

Sources :
https://www.centreantipoisons.be
https://www.sciensano.be
https://www.one.be
https://www.cchst.ca



Dernière mise à jour: novembre 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram