Le soja : bon ou mauvais pour la santé ?

Dans cet article
Le soja : bon ou mauvais pour la santé ?

dossier

Le soja est un nutriment extrait de la fève de soja, une légumineuse. C’est un ingrédient de base pour les produits à base de soja comme le tofu, le lait ou la sauce de soja ou encore le tempeh. Le soja est une alternative végétale à la viande et au poisson.

La majorité des importations de soja dans le monde occidental est utilisée pour l'alimentation animale. Le soja qui n'est pas biologique ou qui n'est pas cultivé en Europe peut être génétiquement modifié. Pour cette raison, mais aussi en raison d’effets parfois contradictoires, le soja fait l'objet de débats. Nous passons en revue ses avantages et ses inconvénients sur la santé.

Voir aussi l'article : Le soja contre le cancer du sein

Bienfaits possibles du soja sur la santé

Getty_soja_sojabonen_2022.jpg

© Getty Images

  • Le soja est riche en nutriments. Les fèves de soja contiennent beaucoup de protéines ainsi que tous les acides aminés essentiels, des graisses végétales, des fibres, des vitamines, des minéraux et des polyphénols (une sorte d’antioxydant).
  • Le soja fait baisser le taux de cholestérol. Plusieurs études suggèrent que les régimes riches en soja contribuent à diminuer le taux de cholestérol LDL (le mauvais) et à augmenter le taux de bon cholestérol, le HDL. 
  • Le soja peut vous protéger contre les affections cardiaques. Les isoflavones de soja contribuent en effet à apaiser l’inflammation des vaisseaux sanguins et les rendent plus souples, deux facteurs importants pour la santé de votre cœur. 
  • Le soja peut faire baisser la tension artérielle. Les fèves de soja et les aliments à base de soja sont riches en arginine, un acide aminé qui exercerait un effet bénéfique sur la régulation de la tension. Les fèves de soja contiennent aussi des isoflavones, un autre nutriment qui agit sur la pression artérielle.
  • Le soja peut faire baisser le taux de glucose et contrer la résistance à l’insuline, grâce aux isoflavones. 
  • Un examen récent de 23 études établit un lien entre les aliments à base de soja et une diminution du risque de cancer, en particulier du cancer de l’estomac, de l’intestin et des poumons.

Voir aussi l'article : Cholestérol : les bienfaits du soja

Risques possibles du soja pour la santé

  • Effets similaires aux œstrogènes. Les isoflavones de soja ressembleraient aux œstrogènes, l’hormone reproductrice féminine. Bien que leur structure soit comparable, les isoflavones ont un effet plus limité que cette hormone et un effet légèrement différent.
  • Risque de cancer. Certains pensent que les isoflavones de soja accroissent le risque de cancer du sein et de l’utérus mais la plupart des études n’ont, à ce jour, démontré aucun effet négatif réel.
  • Fonctionnement de la thyroïde. Des études réalisées en éprouvette et sur des animaux suggèrent que certains composés du soja peuvent réduire la fonction thyroïdienne. Toutefois, dans les études réalisées sur des humains, on a trouvé peu, voire aucun effet négatif, certainement quand la thyroïde ne présente pas de dysfonctionnement.
  • Effets féminisants chez l’homme. Des études réalisées sur les êtres humains montrent un léger rapport entre les isoflavones de soja et une diminution de la production de testostérone.
  • Risque pour les bébés. On soupçonne le soja d’exercer une influence négative sur le développement du cerveau, des organes sexuels, de la thyroïde ou encore du système immunitaire mais les études n’ont pas révélé d’effets négatifs à long terme chez les nourrissons nés à terme et en bonne santé.
  • OGM. Les fèves de soja sont souvent génétiquement modifiées. Le soja OGM contient moins de nutriments et plus de résidus d’herbicides que le soja biologique ou conventionnel.
  • Facteurs antinutritionnels (antinutriments). Certains composant du soja diminuent l’aptitude du corps à assimiler des vitamines et des minéraux. On peut diminuer la teneur de ces facteurs antinutritionnels en faisant tremper, germer, fermenter ou cuire le soja.
  • Problèmes digestifs. Des études réalisées sur des animaux suggèrent que les antinutriments présents dans le soja amincissent la fonction barrière de l’intestin, ce qui peut entraîner des inflammations et des problèmes de digestion.

Voir aussi l'article : Miso et natto : les bienfaits du soja fermenté

Sources :
www.healthline.com
www.voedingscentrum.nl

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: novembre 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram