Le soja contre le cancer du sein

123-soja-melk-sojabonen-veget-170_02.jpg

news Des études internationales montrent que les femmes qui consomment très régulièrement du soja ou des produits à base de soja présentent moins de risques de développer un cancer du sein.

Le soja contient des isoflavones, un groupe de substances très similaires aux œstrogènes, et elles sont d'ailleurs appelées phytoestrogènes (œstrogènes végétaux). Les isoflavones les plus courantes dans le soja sont la génistéine et la daidzéine. Les phytoestrogènes semblent contrecarrer l'effet des œstrogènes dans l'organisme. Or, le risque de cancer du sein est associé à la durée et à l'intensité de l'exposition aux oestrogènes tout au long de l'existence de la femme.

Le cancer du sein est relativement rare en Asie, où les populations consomment énormément de soja, et ceci dès l'enfance. Cependant, il est difficile de dire si cet effet protecteur est principalement lié au soja, ou si plusieurs facteurs alimentaires (notamment alimentaires) se combinent.

En fait, les recommandations font état de deux ou trois portions de soja par jour, ce qui est évidemment beaucoup par rapport à ce que nous consommons habituellement en Occident. Plusieurs fois par semaine, on peut par exemple remplacer la viande rouge par un produit à base de soja, comme du tofu ou du tempeh.

Par ailleurs, plusieurs études n'ont révélé aucun effet négatif du soja chez les femmes souffrant d'un cancer du sein.



Dernière mise à jour: août 2019
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram