Les habitudes alimentaires qui protègent vos dents

news La plupart des aliments et des boissons contiennent des sucres, même les légumes et le lait. Ils sont donc susceptibles de carier les dents. Et tout se complique encore avec les sodas, les friandises, les encas, les pâtisseries... Les sucres ajoutés, en somme. Certaines mesures d'hygiène ainsi que le fait de limiter cet apport en sucres permettent de garder une dentition saine. Conseils pratiques.

Les bactéries présentes naturellement dans la bouche transforment les sucres en acides qui attaquent l'émail des dents. A chaque ingestion d'un aliment ou d'une boisson contenant du sucre, les bactéries produisent ces acides. Certains aliments en contiennent déjà : c'est le cas des boissons comme les sodas pétillants (par ailleurs très riches en sucre).

Quels conseils ?

• Hydratez-vous très régulièrement.

• Limitez votre consommation de sodas, même light.

• Ajoutez de l'eau plate à vos jus de fruits (les acides sont très présents dans les agrumes).

Le grignotage s'accompagne d'un taux d'acidité très élevé dans la bouche et induit un risque significatif de caries.

• Respectez un délai de deux à trois heures après un repas avant d'avaler un encas ou de boire autre chose que de l'eau. Vous donnerez ainsi à l'émail le temps de se remettre des agressions acides qu'il a subies.

• Efforcez-vous de stimuler la production de salive, qui contribue à normaliser le taux d'acidité buccale. Pour ce faire, mastiquez bien et longtemps vos aliments, et mâchez des chewing-gums sans sucre (dès l'âge de 6 ans). Mordre dans une carotte crue ou croquer des noix permet aussi de stimuler la salivation.

• Veillez à vous brosser les dents au moins deux fois jour mais jamais immédiatement après les repas ni après l'ingestion de boissons acides, comme un jus de fruits. Il est conseillé de se brosser les dents environ une heure après les repas.



Dernière mise à jour: juillet 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram