Pose d’un stent : la dépression complique tout

news La dépression accroît notablement le risque de décès chez les patients qui ont bénéficié de la pose d’un stent coronaire.

Cette étude, conduite par des chercheurs de l’université de Tilburg (Pays-Bas), a porté sur un panel de quelque 1.200 patients, traités par intervention coronaire percutanée, avec pose d’un stent. Agés de 26 à 90 ans, ils ont été suivis durant une période de sept ans.

De précédentes études avaient déjà mis en évidence l’effet négatif de la dépression en termes de survie à court et moyen terme des patients victimes d’un infarctus du myocarde ou qui avaient subi un pontage coronarien. Dans cette étude, présentée dans le cadre d’un congrès médical, la prévalence de la dépression a été évaluée à 26%. Au terme du suivi, 15% des patients étaient décédés. Il s’avère que la mortalité, toutes causes confondues, s’établit à 23% parmi les patients dépressifs, contre 12% chez les non dépressifs. Le sexe masculin, l’âge et le diabète de type 2 ont également été identifiés comme facteurs de risque de mortalité prématurée, alors que les statines ont été associées à un risque réduit.

Un effet de cascade

Cité par Santé Log, l’un des auteurs de cette étude souligne que « la principale conclusion est que les patients qui sont déprimés après stenting coronaire ont un pronostic moins favorable ». Ceci pourrait être lié au fait que ces personnes adopteraient un mode de vie moins sain, en ce qui concerne le tabagisme, la consommation d’alcool, l’activité physique et l’alimentation, et sont peut-être moins attentives à la médication. La dépression pourrait également, par effet de cascade, induire une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

En tout état de cause, la dépression, singulièrement dans cette situation, doit être considérée avec la plus grande attention.



Dernière mise à jour: juillet 2022
Comment faire vite et bien le plein de vitamine D? Comment faire vite et bien le plein de vitamine D?
Vista-life pharma

C’est en hiver et au printemps que notre vitamine D est au plus bas. Découvrez comment la garder au top pour profiter de ses bienfaits.

En savoir plus
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram