Les 9 principaux problèmes des ongles

dossier

Nos ongles protègent le sommet des doigts et des orteils mais la vieillesse, des maladies ou des pathologies sous-jacentes peuvent en affecter la qualité. Voici un aperçu des principales maladies des ongles.

Voir aussi l'article : Hippocratisme digital : un simple test des ongles pour détecter le cancer du poumon

Psoriasis de l’ongle

Le psoriasis de l’ongle survient quand le psoriasis touche la peau du lit de l’ongle. Le problème se caractérise par des ongles cassants, cabossés, une couleur jaunâtre ou brunâtre, une accumulation de peau ou de sang sous l’ongle ou encore un ongle qui se détache. 

Voir aussi l'article : Psoriasis en hiver : les 13 conseils

Ongles cassants (onychoschizia)

Les dermatologues voient souvent des ongles cassants ou fendus. A force de mouiller et de sécher fréquemment ses ongles, on peut les fragiliser. Moins souvent, le problème est dû à une carence en fer ou à une pathologie sous-jacente. Le principal symptôme ? Les ongles cassent facilement. Si les ongles des doigts et des orteils sont touchés, la cause est habituellement interne. Une origine externe ne provoque souvent que des problèmes aux ongles des mains. 

Voir aussi l'article : Carence en fer : qui sont les personnes à risque ? Où trouver du fer ?

Taches blanches sur les ongles (leuconychie)

Getty_nagels_2022.jpg

© Getty Images

On appelle ce phénomène leuconychie. Des taches ou des lignes blanches irrégulières se forment sur les ongles, souvent suite à une blessure. On attribue parfois la leuconychie à des carences alimentaires. Des maladies inflammatoires, métaboliques ou systémiques ainsi que certains médicaments peuvent également jouer un rôle. 



Onychogryphose (ongles en griffe)

L’onychogryphose ou ongles en griffe se caractérise par une augmentation anormale de l’épaisseur d’un ongle, souvent celui du gros orteil. On l’appelle souvent ongle en corne de bélier parce que l’ongle ressemble à la corne de l’animal. L’onychogryphose peut être héréditaire, être la conséquence d’une blessure, de problèmes circulatoires, de psoriasis ou d’ichtyose.

Ongles incarnés

Un ongle incarné peut provoquer douleurs et gonflements ainsi que, dans certains cas, une infection. L’hérédité peut intervenir mais on peut aussi en souffrir si on ne coupe pas régulièrement ses ongles, qu’on porte des chaussures ou des chaussettes trop étroites ou suite à une blessure. Les symptômes possibles ? Sensibilité, gonflement, rougeur, douleur et pus. 

Voir aussi l'article : Ongle incarné : que faire ?

Mycoses

Les mycoses sont fréquentes, plus souvent aux orteils qu’aux doigts. Les champignons peuvent se propager tout à loisir quand ils pénètrent entre l’ongle et son lit, suite à une déchirure ou une fissure. Les douches communes des piscines, une transpiration excessive, un séchage peu soigneux accroissent le risque de mycoses des ongles. Une mycose sous les ongles n’est généralement pas douloureuse. Les symptômes habituels sont un épaississement des ongles, une décoloration qui peut être blanche, jaune ou brune, des ongles cassés ou fissurés. 

Décollement de l’ongle (onycholyse)

L’onycholyse se développe progressivement. Elle peut être la suite d’une blessure ou d’une pathologie sous-jacente. Elle se présente généralement sous forme d’une blessure de l’ongle. Un limage excessif, l’exposition à des produits chimiques ou une dermatite de contact allergique peuvent être à l’origine du problème, de même que le psoriasis, les mycoses et les réactions à certains médicaments. Le principal symptôme d’une onycholyse est le détachement de l’ongle. Celui-ci peut se décolorer en vert ou en jaune ou devenir incolore. Le problème peut entraîner une formation excessive de tissus cutanés sous l’ongle, de petites fissures, un épaississement de l’ongle ou une courbure de ses bords. 

Infection de la cuticule (paronychie)

La paronychie est une infection qui provoque un rougissement et un gonflement des replis situés autour de l’ongle. Il y a deux formes de paronychie : aigue et chronique. La paronychie aigue est consécutive à une infection provoquée directement ou indirectement par un traumatisme de la base de l’ongle. Les allergènes et les substances irritantes sont souvent à l’origine de la forme chronique. Les symptômes peuvent être : gonflement, douleur, rougeur, fièvre, pus, voire douleurs aux ganglions dans les cas graves. La paronychie chronique débute souvent à un seul ongle puis s’étend aux autres. Les cuticules peuvent être rouges, gonflées, douloureuses. Un pus jaune ou vert peut s’en écouler. 

Sources :
https://www.gezondheidenwetenschap.be
https://www.medicalnewstoday.com


auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: décembre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram