Vert, bleu, orange... Mon lait est de couleurs différentes, c'est normal ?

123m_moedermelk_borstvoeding_kolven_2020.jpg

dossier

Si vous tirez votre lait dans deux récipients différents - en double pompage - vous l'avez peut-être remarqué : la couleur n'est pas la même dans les deux pots. Vous pouvez même être inquiète : le lait recueilli dans l'un des flacons est carrément verdâtre. D'où viennent ces différences d'aspect du lait maternel ? On vous dit tout.

Pourquoi le lait maternel n'a pas toujours la même couleur?

Comme expliqué dans cet article de la Leche League, on ne s'en rend pas compte quand bébé tète, évidemment, mais le lait maternel humain peut revêtir différents aspects selon qu'il provienne du sein qui a été tété en dernier ou pas, selon le moment de la tétée, selon son évolution dans le récipient après le tirage et selon les aliments ou médicaments pris par la mère. Autant de facteurs qui font que votre lait peut avoir des variations de couleur mais aussi de textures.

Lors d'une même tétée, du même sein, le lait change d'aspect. Très dilué et riche en eau en début de tétée, il est presque transparent. Il s'épaissit ensuite, peut prendre une teinte bleutée ou verdâtre, pour enfin ressembler au lait bien blanc et crémeux. La teneur en lipides augmente au fur et à mesure de la tétée, rendant le lait plus consistant, et donc plus opaque, moins transparent. C'est le même phénomène qu'on retrouve ci-dessous.

Voir aussi l'article : Fact checker: mon lait change-t-il de couleur si mon bébé a le Covid ?

En images : quand le lait maternel n'a pas la même couleur d'un sein à l'autre

L'exemple ci-dessous montre du lait maternel exprimé au tire-lait électrique double pompage. Il s'agit donc d'une différence de couleur d'un sein à l'autre, en tirage simultané.

  • Le lait à la couleur verdâtre du flacon de gauche est le lait le moins gras. Il est plus fluide, plus proche de l'eau.
  • Le lait du flacon de droite, moins abondant et plus gras, à la coloration plus fidèle à l'image qu'on se fait du lait dans l'imaginaire collectif, est probablement issu du sein qui a été tété en dernier avant le tirage (et qui, donc, était moins plein lors du tirage, ce qui peut expliquer aussi la différence de quantité).

differentes couleurs lait maternel.png

colorations-lait-maternel-allaitement.png
Le lait peut revêtir une coloration bleuâtre, rosâtre (si du sang est présent dans le lait notamment), verdâtre donc, et jaunâtre. Le premier lait, le colostrum, souvent appelé "or liquide" a une couleur jaune orangé, foncée et opaque. 

Et si bébé (ou maman) est malade?

À savoir : Certains avancent la théorie que l'état de santé du bébé, et même de la maman, aurait une influence sur la coloration du lait. Des mamans postant des photos comparant leur lait "bébé pas malade/bébé malade" ou encore "bébé avant le vaccin/bébé après le vaccin" ont fait le buzz ces dernières années. L'aspect du lait maternel changerait aussi si le bébé est malade.

L'hypothèse est que la maman produirait des anticorps au contact des agents pathogènes comme les virus ou bactéries, et son lait s'en trouverait modifié. La salive du bébé serait, en quelque sorte, analysée par les récepteurs des glandes mammaires, qui, en réaction immunologique, produirait des anticorps adaptés. Ces anticorps seraient alors transmis au bébé par le lait de sa mère.

Pourtant, si la présence d'anticorps dans le lait maternel, comme dans le colostrum, semble faire consensus dans la communauté scientifique, cette théorie de la salive du bébé qui changerait le lait maternel est encore discutée, et rien n'est moins sûr quant à son impact sur la coloration du lait maternel, dans laquelle de multiples facteurs entrent en jeu.

Ce qui est certain, que c'est que, contrairement aux idées reçues, non seulement vous pouvez allaiter votre bébé si lui ou vous-même êtes malade, mais c'est en plus tout à fait recommandé !

Voir aussi l'article : Couper le frein de langue du nouveau-né : une chirurgie trop à la mode

auteur : Amélie Micoud - journaliste santé

Dernière mise à jour: octobre 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram