Vert, bleu, orange... Mon lait est de couleurs différentes, c'est normal ?

dossier Si vous tirez votre lait dans deux récipients différents - en double pompage - vous l'avez peut-être remarqué : la couleur n'est pas la même dans les deux pots. Blanc clair, crème, jaune ou parfois même un peu bleu, l'aspect du lait maternel peut varier d'un tirage à l'autre. Dans certains cas, il prend même une couleur presque verdâtre, rose ou brune. Comment expliquer ces changements ? On vous dit tout.

Voir aussi l'article : Donner du lait maternel en Belgique, c'est possible?

Pourquoi le lait maternel n'a pas toujours la même couleur?

Comme expliqué dans cet article de la Leche League, le lait maternel humain peut revêtir différents aspects. On ne s'en rend pas compte quand bébé tète, évidemment, mais il varie en permanence selon qu'il provient du sein qui a été tété en dernier ou pas, selon le moment de la journée, selon son évolution dans le récipient après le tirage ou encore en fonction de l'alimentation de la mère. La prise de certains médicaments peut également influencer votre production. Il existe donc de nombreux facteurs qui peuvent expliquer ces variations de couleur mais aussi de textures.

Lors d'une même tétée, du même sein, le lait change d'aspect. Très dilué et riche en eau en début de tétée, il est presque transparent. Il s'épaissit ensuite, peut prendre une teinte bleutée ou verdâtre, pour enfin ressembler au lait bien blanc et crémeux. La teneur en lipides augmente au fur et à mesure de la tétée, rendant le lait plus consistant, et donc plus opaque, moins transparent. 

Voir aussi l'article : La composition du lait maternel et ses bienfaits pour bébé

En images : quand le lait maternel n'a pas la même couleur d'un sein à l'autre

L'exemple ci-dessous montre du lait maternel exprimé au tire-lait électrique double pompage. Il s'agit donc d'une différence de couleur d'un sein à l'autre, en tirage simultané.

  • Le lait à la couleur verdâtre du flacon de gauche est le lait le moins gras. Il est plus fluide, plus proche de l'eau.
  • Le lait du flacon de droite, moins abondant et plus gras, à la coloration plus fidèle à l'image qu'on se fait du lait dans l'imaginaire collectif, est probablement issu du sein qui a été tété en dernier avant le tirage (et qui, donc, était moins plein lors du tirage, ce qui peut expliquer aussi la différence de quantité).

differentes couleurs lait maternel.png

Bleu, vert, brun : comment expliquer ces couleurs de lait ?

  • Lait jaune orange : Le premier lait, le colostrum, souvent appelé "or liquide", a une couleur jaune orangé, foncée et opaque. Si vous ingérez des aliments contenant des niveaux élevés de carotène (carotte, potiron), cela peut rendre le lait jaune ou orange. Le lait congelé peut paraître plus jaune.
  • Lait bleu : Le lait maternel prend une couleur légèrement bleutée lorsqu'il est plus liquide et contient moins de graisses (en début de tirage). 
  • Lait vert : Lorsque le lait maternel est verdâtre, c'est souvent lié à ce que vous avez mangé : beaucoup de légumes verts (épinards), des compléments alimentaires (spiruline), colorants ou encore des vitamines (notamment du fer).
  • Lait rose, rouge voire brun : Certains aliments (ou colorants alimentaires) comme la betterave rouge peuvent rendre votre lait rosé. Un lait maternel rose peut également signifier la présence de sang. Une crevasse ou un vaisseau capillaire abîmé à l'intérieur du sein peut causer de léger saignement. Parfois, l’écoulement de sang peut provenir d’une infection mammaire (mastite). Dans de rares cas, la couleur rose du lait peut également être provoquée par la présence d’une bactérie appelée Serratia marcescens. La contamination provient le plus souvent du tire-lait ou du biberon insuffisamment nettoyés (en particulier si le lait est laissé à température ambiante). La bactérie est potentiellement dangereuse pour le bébé. Parlez-en avec votre médecin.

Voir aussi l'article : Les différents usages du lait maternel (en dehors de l'allaitement)

Et si bébé (ou maman) est malade?

À savoir : Certains avancent la théorie que l'état de santé du bébé, et même de la maman, aurait une influence sur la coloration du lait. Des mamans postant des photos comparant leur lait "bébé pas malade/bébé malade" ou encore "bébé avant le vaccin/bébé après le vaccin" ont fait le buzz ces dernières années.

L'hypothèse est que la maman produirait des anticorps au contact des agents pathogènes comme les virus ou bactéries, et son lait s'en trouverait modifié. La salive du bébé serait, en quelque sorte, analysée par les récepteurs des glandes mammaires, qui, en réaction immunologique, produirait des anticorps adaptés. Ces anticorps seraient alors transmis au bébé par le lait de sa mère.

Pourtant, si la présence d'anticorps dans le lait maternel, comme dans le colostrum, semble faire consensus dans la communauté scientifique, cette théorie de la salive du bébé qui changerait le lait maternel est encore discutée, et rien n'est moins sûr quant à son impact sur la coloration du lait maternel, dans laquelle de multiples facteurs entrent en jeu.

Ce qui est certain, que c'est que, contrairement aux idées reçues, non seulement vous pouvez allaiter votre bébé si lui ou vous-même êtes malade, mais c'est en plus tout à fait recommandé !

Voir aussi l'article : Couper le frein de langue du nouveau-né : une chirurgie trop à la mode

Sources

https://www.lllfrance.org

https://www.breastfeeding.asn.au

https://www.ncbi.nlm.nih.gov

auteur : Amélie Micoud - journaliste santé

Dernière mise à jour: février 2024
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram