Carence en iode : fatigue, perte de cheveux et autres symptômes

dossier

L’iode est un oligo-élément essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde. Cependant, très peu d’aliments en contiennent. Par conséquent, un tiers de la population mondiale souffre d’une carence en iode. Pourquoi l’iode est-il si important et quels sont les symptômes d’une carence en iode ?

Qu'est-ce que l'iode ?

Getty_jodium_zout_2023.jpg

© Getty Images

L’iode est un sel minéral nécessaire à la fabrication des hormones thyroïdiennes, essentielles au bon fonctionnement de notre métabolisme. L’iode contribue également au fonctionnement du système nerveux et des fonctions cognitives comme la concentration, la mémoire, la capacité à apprendre, le raisonnement et l’intelligence. De plus, il assure la bonne santé de la peau.



Voir aussi l'article : Vidéo - Les maladies de la thyroïde

Voir aussi l'article : Thyroïde : comment interpréter les valeurs TSH ?

Qui est exposé à une carence en iode ?

  • Les femmes enceintes car elles doivent pourvoir à leurs propres besoins et à ceux du fœtus
  • Les habitants de pays dont le sol comporte peu d’iode, à savoir les personnes qui vivent loin de la mer ou celles qui vivent en altitude. Sont particulièrement touchés les natifs d’Asie du sud et du sud-est, de Nouvelle-Zélande et d’Europe
  • Les personnes consommant du sel sans iode (l’étiquette mentionne sa présence)
  • Les personnes suivant un régime végétarien ou végétalien

Quels sont les symptômes d’une carence en iode ?

Notre corps ayant besoin d’iode pour produire les hormones thyroïdiennes, un manque d’apport ralentit le fonctionnement de la glande (hypothyroïdie). Les symptômes suivants peuvent alors se déclarer : 

1. Présence d’un goitre : grosseur dans le cou


La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à l’avant du cou. En cas de carence en iode, elle va devoir travailler davantage et grossir. Chez l’adulte, un goitre apparaît. En l’absence de traitement, le goitre peut provoquer des dommages irréversibles à la thyroïde. 

Voir aussi l'article : Gonflement, grosseur, boule dans le cou : quelles causes ?


2. Prise de poids inexplicable


Un taux trop faible d’iode peut ralentir le métabolisme et encourager le corps à stocker la nourriture sous forme de graisse au lieu de la convertir en énergie. Résultat, une prise de poids peut s’observer les patients carencés.

 

3. Fatigue


Près de 80% des personnes présentant un taux d’hormones thyroïdiennes trop bas souffriraient de fatigue et de léthargie. Ce phénomène est dû au fait que notre corps a besoin d’iode pour produire de l’énergie. 
 

Voir aussi l'article : Pourquoi suis-je si fatigué ?

4. Chute de cheveux


Les hormones thyroïdiennes contribuent à la régulation de la pousse des cheveux. Au bout d’un certain temps, une carence en iode peut donc causer la chute des cheveux.

Voir aussi l'article : Cheveux clairsemés et fins : pourquoi et que faire ?

5. Peau sèche et squameuse


L’iode intervient dans la régénération des cellules cutanées et leur hydratation par la sueur. Une carence peut donc être à l’origine d’une peau sèche, qui pèle.
 

6. Sensibilité au froid


Certaines études ont révélé que plus de 80% des personnes présentant un faible taux d’hormones thyroïdiennes étaient plus sensibles au froid que la normale. Le manque d’iode peut ralentir le métabolisme ce qui entraîne une diminution de la production de chaleur. On a donc tendance à avoir froid.
 

7. Modifications du rythme cardiaque


Une carence en iode peut faire baisser votre rythme cardiaque ce qui peut provoquer : sensations de faiblesse, fatigue et vertiges. 
 

8. Problèmes d’apprentissage et de mémoire


Les hormones thyroïdiennes contribuent à la croissance et au développement de votre cerveau. Par conséquent, un manque d'iode peut avoir un impact négatif sur les fonctions cognitives. 
 

9. Problèmes pendant la grossesse


Les femmes enceintes doivent consommer suffisamment d’iode pour subvenir à leurs besoins quotidiens ainsi qu’à ceux du fœtus. Une carence les expose aux symptômes susmentionnés mais aussi à des complications pendant la grossesse :  une croissance et un développement insuffisants du cerveau du bébé, des malformations congénitales voire, dans le cas d’une carence sévère, un risque de fausses-couches.  
 

10. Règles irrégulières ou trop abondantes


Les études montrent aussi que les femmes souffrant d’une carence en iode ont des règles plus abondantes ou des cycles irréguliers. En effet, un faible taux d'hormones thyroïdiennes perturbe la régulation des hormones impliquées dans le cycle menstruel.

Voir aussi l'article : Pertes de sang en-dehors des règles : les causes possibles

Quels aliments contiennent de l’iode ?

Il existe peu de bonnes sources alimentaires d’iode. C’est une des raisons pour lesquelles les carences en iode sont si répandues dans le monde. Les aliments qui contiennent de l’iode sont les suivants :

  • les algues (Nori)
  • le sel marin
  • la morue
  • les crevettes
  • le yaourt
  • les oeufs
  • le thon en boîte
  • les prunes séchées

Si vous pensez souffrir d’une carence en iode, parlez-en à votre médecin. Il contrôlera les signes visibles d’un manque, comme un goitre, et fera analyser un échantillon d’urine.

Voir aussi l'article : Le poisson aux épinards est-il cancérigène ?

Sources :
https://www.gezondheidsnet.nl
https://www.healthline.com

auteur : Sofie Van Rossom - journaliste santé

Dernière mise à jour: février 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram