ad

Le thé du Labrador contre le diabète

Dernière mise à jour: mars 2011 | 9347 visites
thee--170_400_03.jpg

news Le thé du Labrador et les cônes d’épinette noire pourraient s’avérer aussi efficaces que certains médicaments pour contrôler le taux de glucose sanguin des patients présentant un diabète de type 2.
Des chercheurs en pharmacologie de l’Université de Montréal ont en effet découvert que ces deux plantes ont la capacité de réduire de moitié l’absorption de sucre à travers les parois de l’intestin.

Les résultats de leurs travaux sont publiés dans la revue Journal of Ethnopharmacology. Ainsi, en laboratoire (in vitro, donc), les extraits de sept plantes ont inhibé de manière significative l’absorption du glucose par des échantillons de cellules intestinales. Les extraits provenaient de baies de genévrier commun, de feuilles de kalmia à feuilles étroites, de feuilles de lycopode en massue, de cônes d’épinette noire, de feuilles de thé du Labrador, de baies d’airelle rouge et de feuilles et de racines de sarracénie pourpre. Les scientifiques ont ensuite réalisé des tests in vivo, sur des rats en fait. Deux plantes sont sorties du lot : le thé du Labrador et l’épinette noire. Il faut souligner que cette expérience n’a pas été conduite chez des humains.

Les chercheurs canadiens expliquent dès lors que « il nous est impossible de conclure que nos résultats auraient été les mêmes chez l’homme. Les résultats sont prometteurs et encourageants, mais il va falloir confirmer tout cela chez les humains, en s’appuyant sur des tests cliniques destinés à vérifier l’efficacité de ces extraits de plantes, et à quelles concentrations ». Le constat posé ici indiquerait néanmoins « une utilité bénéfique lorsque ces plantes sont consommées avec d’autres aliments, dans le but de mieux contrôler l’absorption de sucre ».


publié le : 08/03/2011
ad
pub