Œdème : quand le gonflement des jambes, des chevilles et des pieds est-il dangereux ?

Dernière mise à jour: juin 2022
Dans cet article
Œdème : quand le gonflement des jambes, des chevilles et des pieds est-il dangereux ?

dossier

La chaleur des mois d’été s’accompagne souvent de gonflements des jambes, des chevilles et des pieds, parfois accompagnés d’une impression de lourdeur ou carrément de douleur. En général, le gonflement s’est dissipé le matin mais il se remanifeste au fil de la journée. Il s’agit d’une accumulation locale de fluides corporels (œdème), qui peut avoir différentes origines. La plupart sont bénins et faciles à traiter. D’autres sont plus sérieux et requièrent un traitement spécifique. Pourquoi ? Nous avons dressé une liste, en collaboration avec l'UZ Gent.

Voir aussi l'article : Doigts et orteils gonflés : quelles causes possibles ?

Les Causes de l'œdème

123-zware-benen-oedeem-CVI-spataders-2-06-19.png
  • Une longue station debout ou assise : quand on utilise ses jambes, les grands muscles agissent comme une pompe : ils exercent une pression rythmée sur les artères et les vaisseaux lymphatiques, propulsant ainsi le sang vers le cœur. Quand on bouge peu, en revanche ce mécanisme est à l’arrêt.
  • La chaleur : elle dilate les vaisseaux sanguins et le sang a tendance à stagner. En outre, on a tendance à moins bouger sous la canicule.
  • La grossesse : le ventre comprime les vaisseaux de l’abdomen et ralentit la remontée du sang. En plus, la grossesse accentue la rétention d’eau.
  • La rétention d'eau : certaines femmes souffrent surtout de rétention d’eau avant et pendant la menstruation.
  • Les traitements médicamenteux : certains médicaments peuvent favoriser la rétention d’eau, comme ceux contre l’hypertension, les antidouleurs non-stéroïdiens, les œstrogènes et certains remèdes contre le diabète.
  • Des varices : des jambes gonflées peuvent être le premier signe d’une affection des vaisseaux sanguins, comme les varices. Si vous présentez des épaississements visibles, vous avez déjà des varices superficielles. Les varices sont causées par une mauvaise fermeture des valves des veines. D’autres causes d’œdème comme la chaleur, une longue station assise ou une grossesse peuvent aggraver des varices existantes.
  • Un œdème lymphatique : Le système lymphatique assure le nettoyage et la circulation du liquide lymphatique. Celui-ci s’accumule si le réseau ne fonctionne pas bien. Au début, les gonflements disparaissent dès qu’on surélève les jambes mais au fil du temps, les gonflements s’aggravent et ne s’atténuent même plus la nuit. En général, le phénomène ne touche qu’une jambe.
  • Une déficience cardiaque : le cœur pompe moins bien. Ce problème touche surtout les personnes âgées, en combinaison avec la chaleur et une hydratation insuffisante. Dans ce cas, les deux jambes sont fort gonflées.
  • Une cirrhose abîme le foie et entame son fonctionnement, ce qui entraîne toutes sortes de problèmes, parmi lesquels la rétention d’eau.
  • Une affection rénale : si le filtrage du sel et du sang ne peut plus être assuré en suffisance, il y a accumulation dans les jambes, notamment.

Voir aussi l'article : Doigts et orteils gonflés : quelles causes possibles ?

Remèdes maison anti-gonflement : que pouvez-vous faire ?

  • Remuez beaucoup les jambes. Si vous exercez une profession qui vous contraint à de longues séances debout ou assis, effectuez régulièrement quelques pas. Si ce n’est pas possible, faites quelques exercices avec les pieds et les jambes. Changez régulièrement de position et surélevez les jambes, si possible. 
  • Exercez un sport qui sollicite beaucoup les jambes, comme la marche, la course, le vélo ou la natation. Le tennis, le squash, l’aérobic et les sports qui incluent beaucoup de sauts sont moins bons. 
  • Sous la douche, passez vos jambes sous un jet alternatif d’eau chaude (pas bouillante) et eau froide. 
  • Portez des chaussures à talons bas et larges. Evitez les hauts talons, qui inhibent la fonction de pompage des mollets. Des talons tout à fait plats, comme ceux des tongs, ne sont pas recommandés non plus.
  • Surélevez vos jambes la nuit pour améliorer la circulation. Un repose-pied au bureau peut aussi soulager les gonflements.
  • Evitez le surpoids.
  • Evitez les températures élevées provenant du sauna, du banc solaire, de bains chauds, du chauffage au sol et renoncez à la cire à épiler.
  • Buvez suffisamment.
  • Enfilez des bas de contention (ou bas thérapeutiques élastiques (BET)).
  • Evitez les vêtements trop serrés qui compriment certaines artères, comme un pantalon moulant, une ceinture trop étroite ou des chaussettes à élastiques. 
  • Votre médecin peut éventuellement vous prescrire un médicament renforçant la paroi des vaisseaux sanguins.

Voir aussi l'article : Circulation sanguine : les vertus du marron d'Inde

Quand consulter ?

  • Le gonflement brusque d’une jambe est souvent le symptôme d’une obstruction d’une artère ou d’un vaisseau lymphatique. Le plus souvent, il s’agit d’une thrombose veineuse profonde, soit un caillot de sang qui bouche un vaisseau sanguin. Elle s’accompagne souvent de douleurs au mollet. La jambe peut être blanche et moite. Dans ce cas, il faut consulter un médecin très rapidement. 
  • Si vous avez subi une intervention chirurgicale aggravant le risque d’œdème lymphatique (par exemple l’opération d’un cancer du sein), vous devez consulter un médecin au moindre changement cutané (plaque rouge chaude, douloureuse) et au moindre gonflement dans le bras ou la jambe concerné. Les personnes exposées à un œdème lymphatique pour d’autres raisons doivent également faire preuve de prudence.

Voir aussi l'article : Thrombose et embolie : quels symptômes ?

Source : 
Département de chirurgie cardiovasculaire et thoracique de l’UZ Gand 

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram