Immunothérapie contre le cancer : ce qu’il faut savoir

Dernière mise à jour: janvier 2022

dossier

L'immunothérapie est un terme générique désignant les traitements qui stimulent le système immunitaire du patient pour qu'il attaque le cancer. Ainsi, la thérapie ne cible pas directement les cellules cancéreuses elles-mêmes, comme la chimiothérapie ou la radiothérapie, mais elle travaille en collaboration avec le système immunitaire du patient afin qu'il puisse reconnaître et détruire les cellules.

Comment fonctionne l'immunothérapie ?

Le rôle du système immunitaire est de détecter et de détruire les cellules anormales. De cette manière, il peut prévenir ou inhiber la croissance de nombreux cancers. On trouve parfois des cellules immunitaires dans et autour des tumeurs. Ces cellules, les lymphocytes infiltrant la tumeur ou TIL, sont le signe que le système immunitaire réagit à la tumeur.

Cependant, bien que le système immunitaire puisse prévenir ou ralentir la croissance du cancer, les cellules cancéreuses ont des parades pour éviter d'être détruites par le système immunitaire. Elles peuvent par exemple :
  • Présenter des modifications génétiques qui les rendent moins visibles pour le système immunitaire ;
  • Être revêtues à leur surface de protéines destinées à désactiver les cellules immunitaires ;
  • Modifier les cellules normales autour de la tumeur afin qu'elles influencent la façon dont le système immunitaire réagit aux cellules cancéreuses.

Lire aussi : Chimiothérapie, radiothérapie : comment prendre soin de votre peau ?

123-txt-immunotherapie-05-18.jpg
L'immunothérapie aide le système immunitaire à mieux agir contre le cancer. Parfois, c'est la seule forme de traitement utilisée. Dans d'autres cas, elle est associée, par exemple, à une chimiothérapie, une chirurgie ou une radiothérapie. Une combinaison entre plusieurs types d'immunothérapie est également possible

Quels sont les différents types d’immunothérapie ?

  • Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire. Ces médicaments bloquent les points de contrôle immunitaire qui sont des constituants normaux du système immunitaire et dont le rôle est d’empêcher les réponses immunitaires d'être trop fortes. En les bloquant, ces médicaments font en sorte que les cellules immunitaires réagissent plus fortement au cancer.
  • La thérapie cellulaire CAR-T. Ce traitement renforce la capacité naturelle des cellules T à combattre le cancer. Les cellules immunitaires sont d'abord prélevées sur la tumeur. Les cellules les plus actives contre le cancer sont ensuite activées et multipliées en laboratoire. Elles sont ensuite réinjectées dans l’organisme.
  • Les anticorps monoclonaux. Ces protéines du système immunitaire produites en laboratoire se lient à des cibles spécifiques sur les cellules cancéreuses. Certains anticorps monoclonaux marquent les cellules cancéreuses afin qu'elles soient mieux perçues par le système immunitaire et détruites.
  • Les vaccins thérapeutiques contre le cancer. Au lieu de prévenir une maladie, comme c'est le cas des vaccins traditionnels, les vaccins thérapeutiques sont conçus pour inciter le système immunitaire à attaquer une maladie déjà présente. Un petit morceau de la tumeur, un antigène, est incorporé dans le vaccin pour induire une réponse immunitaire contre la tumeur.
  • Les cytokines. Ces protéines renforcent le système immunitaire dans son ensemble. L'organisme produit des cytokines, mais celles-ci peuvent également être synthétisées et injectées dans la peau, les muscles ou les veines du patient. Elles renforcent les défenses de l'organisme, y compris contre le cancer. Il existe de nombreux types de cytokines. L'immunothérapie fait principalement appel aux interférons et aux interleukines.
Lire aussi : Cancer : que pouvez-vous faire pour l'éviter ?

Quels cancers peuvent être traités par immunothérapie ?

Actuellement, l'immunothérapie fait déjà partie du traitement standard pour le mélanome, le cancer du poumon non à petites cellules, le cancer du rein, le cancer de la vessie, certains cancers de la tête et du cou, le lymphome de Hodgkin et certains types de leucémie.

L'immunothérapie ne peut donc pas être utilisée pour tous les types de cancer. En outre, elle ne convient parfois qu'à certains cas d'un seul type de cancer. L'admissibilité d'un patient à cette thérapie dépend fortement du type de cancer, du stade et d'autres facteurs spécifiques.

Lire aussi : Les postbiotiques comme arme contre le cancer du côlon et autres maladies de civilisation

Sources:
kanker.be
cancer.gov

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Dormeasan forte – Pour un sommeil de qualité Dormeasan forte – Pour un sommeil de qualité
A.Vogel

Aide à s’endormir, apaise le corps et l’esprit pour se réveiller frais et reposé.

Savoir plus?
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram