ad

Espérance de vie : grossir un peu, c'est plutôt bénéfique

Dernière mise à jour: mars 2021 | 4507 visites
123m-weegschaal-gewicht-15-5.jpg

news Cette observations en surprendra plus d'un : le fait de prendre un peu de poids au fil de l’existence serait bénéfique en termes de longévité, pour autant que l’indice de masse corporelle (IMC) reste dans des normes raisonnables.

La prise de poids au cours du vieillissement, surtout lorsqu’on franchit la cinquantaine, est un phénomène assez classique. L’évolution de l’être humain en a-t-elle voulu ainsi afin de nous accorder un avantage en termes d’espérance de vie ? En tout cas, le constat posé par cette équipe américaine (Ohio State University) devrait rassurer les seniors qui s’inquiètent d’avoir un peu grossi, pour autant qu’ils ne dépassent pas certaines limites.

Une prise de poids très progressive

Les données portent sur deux générations : des parents (recrutés en 1948) et leurs enfants, suivis pendant plusieurs décennies, ou jusqu’au décès. Leur trajectoire pondérale a été relevée à intervalles périodiques et ces informations ont été croisées avec la durée de vie. Une série de facteurs ont été pris en compte, comme le tabagisme, le sexe ou le statut socio-économique.

Que constate-t-on ? Le taux de mortalité prématurée est le plus faible parmi ceux qui présentent un indice de masse corporelle (IMC) santé à l’âge de 30 ans, et qui ont très progressivement pris du poids à l’âge moyen et avancé, pour aboutir à un léger surpoids. La longévité est alors un peu plus élevée que dans le groupe de ceux qui ont maintenu un IMC normal (20 - 25) tout au long de l’existence.

Attention à l'obésité des jeunes

L’espérance de vie la plus faible concerne les personnes en surpoids ou obèses en étant jeunes et qui continuent à grossir : plus l’IMC est élevé au départ et augmente encore, plus le risque de décès prématuré se renforce. Cette situation est particulièrement critique pour la génération actuelle, avec une incidence croissante de l’obésité infantile.

En tout cas, s’il est nécessaire de surveiller l’évolution de son poids et d’intervenir le cas échéant, le fait de prendre quelques kilos au fil des ans ne doit pas susciter une inquiétude démesurée. En réalité, et en particulier chez les seniors et les personnes âgées, c’est surtout une perte de poids brutale et inexpliquée qui doit inciter à consulter un médecin.

Voir aussi l'article : Pourquoi grossit-on avec l’âge… et que faire ?

Source: Annals of Epidemiology (www.journals.elsevier.com/a)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub