L’ennui stimule-t-il notre créativité ?

Dernière mise à jour: avril 2019 | 1481 visites
123-verveling-moe-170-3.jpg

news L’ennui est considéré comme une émotion négative : pourtant, le fait de s’ennuyer pourrait améliorer la créativité, pour autant qu’on se place dans des conditions favorables.

L’ennui est-il forcément inutile, ne menant à rien si ce n’est à une sensation désagréable ? Pas sûr du tout. Une équipe de spécialistes en sciences sociales (Singapore Management University) a réalisé une série d’expériences au cours desquelles des volontaires ont été invités à réaliser des tâches a priori ennuyeuses (comme trier des haricots en les plaçant dans des bols de couleurs différentes), puis à participer à des tests de créativité (comme trouver une excuse originale en cas de retard). Leur réaction a été comparée à celle de personnes qui avaient effectué des activités stimulantes.

Et pourquoi pas des... « pauses ennui » ?


De manière très étonnante, le résultat montre que l’ennui contribue à améliorer la capacité à générer des idées originales et à stimuler la créativité. On notera que cet effet concerne surtout les personnes qui manifestent une réelle volonté d’apprentissage, ouvertes aux expériences nouvelles, avec un fort besoin de solliciter leurs facultés cognitives. Dans leur cas, le fait de laisser son esprit vagabonder, dans une situation d’ennui apparent, participe à une sorte de processus de créativité spontanée, à la recherche d’idées et de réponses nouvelles.

On peut rapprocher cette situation de celle qu’on connaît par exemple lors d’une promenade dans un parc, ou assis dans un fauteuil les yeux fermés, lorsque le cerveau n’est distrait par aucune tâche parasite. Car « l’ennui actif » n’a pas le même effet : s’ennuyer en feuilletant un magazine ou en consultant distraitement son smartphone ne présente aucun intérêt. Il faut déconnecter, se replier sur soi-même et laisser son cerveau faire le reste.

Et les auteurs de cette étude estiment que l’ennui constitue « une ressource inexploitée » par les employeurs, qui pourraient pourtant en tirer parti en termes de créativité. Autrement dit, pourquoi ne pas envisager des… « pauses ennui » ? On peut toujours rêver...

Source: Academy of Management Discoveries (http://aom.org/amd)
publié le : 09/04/2019 , mis à jour le 08/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci