Diabète : comment limiter le risque cardiovasculaire ?

Dernière mise à jour: novembre 2018 | 2144 visites
123-bloed-dr-vinger-diab-glycem-170_08.jpg

news Le diabète de type 2 (DT2) est considéré comme un facteur majeur de risque cardiovasculaire. Pourtant, il semblerait que le respect des objectifs thérapeutiques atténue considérablement cette association.

Cette équipe suédoise (université de Göteborg) a comparé deux groupes : quelque 270.000 personnes diabétiques et environ 1,3 million non diabétiques. Le suivi médian a été de 6 ans. Quatre événements ont été recensés : décès, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral (AVC) et hospitalisation pour insuffisance cardiaque. Cinq paramètres ont été pris en considération : hémoglobine glyquée (HbA1c), LDL (mauvais) cholestérol, albuminurie, tabagisme et hypertension artérielle.

Comme l’explique Le Quotidien du Médecin, pour les patients diabétiques dont ces cinq facteurs étaient dans les limites fixées par les objectifs thérapeutiques, le sur-risque cardiovasculaire apparaît faible, voire nul, par rapport aux personnes non diabétiques, sauf en ce qui concerne l’hospitalisation pour insuffisance cardiaque. Le taux d’hémoglobine glyquée s’inscrit comme le plus fort facteur prédictif d’AVC et d’infarctus, et pour les décès, il s’agit du tabagisme.

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 01/12/2018 , mis à jour le 30/11/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci