Diabète : à quel âge avez-vous été ménopausée ?

Dernière mise à jour: septembre 2017 | 6213 visites
123m-bloed-lab-test-20-3.jpg

news L’âge de la ménopause influence le risque de développer un diabète de type 2 (DT2). La ménopause tardive exerce un effet protecteur, contrairement à la ménopause précoce.

Le suivi a concerné quelque 4000 femmes néerlandaises ménopausées « naturellement ». Elles ont été classées en quatre groupes.

• ménopause très précoce : avant 40 ans
• ménopause précoce : entre 40 et 44 ans
• ménopause normale : entre 45 et 55 ans
• ménopause tardive : après 55 ans

Les cas de diabète ont été recensés, et les chercheurs les ont analysés en tenant compte d’une multitude de facteurs : antécédents cardiovasculaires, tabac et alcool, pression artérielle, cholestérol, nombre de grossesses, âge des premières règles, indice de masse corporelle (IMC), taux de glucose et d’insuline, hormones sexuelles…

Que constate-t-on ?

Par rapport à une ménopause tardive, les femmes qui ont connu la ménopause avant 40 ans s’exposent à un risque multiplié par 4 de développer un diabète. Pour une ménopause entre 40 et 44 ans, le risque est multiplié par 2,4, et pour une ménopause normale, il augmente de 60%. Comme l’explique la revue médicale Le Généraliste, le sur-risque est indépendant des autres facteurs, en particulier le taux de glucose et d’insuline, ainsi que les hormones sexuelles. La ménopause (très) précoce constitue donc un paramètre important dans l’évaluation du risque de diabète (des études sont nécessaires pour comprendre les mécanismes qui entrent en jeu dans cette association) et cette situation appelle une attention plus étroite des femmes concernées.

Source: Diabetologia (www.diabetologia-journal.or)
publié le : 01/10/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci