Que faire contre les cernes et les poches sous les yeux ?

Dernière mise à jour: septembre 2018 | 5023 visites
moe-oog-170_400_03.jpg

conseil Tout le monde présente de temps en temps des cernes sous les yeux, notamment en cas de manque de sommeil ou en raison d'une maladie (fièvre). Habituellement, ce gonflement des paupières se résorbe spontanément, mais pas toujours. Quelles sont alors les solutions ?

Les compresses froides peuvent aider à atténuer un peu les cernes. Certaines personnes ont en permanence une sorte de cercle ou une coloration sombre sous les yeux. Cela peut résulter d’un dépôt de pigment dans la peau (la cause est génétique) ou d'une peau trop fine, laissant apparaître des vaisseaux sanguins. Dans ce cas, il n’y a pas grand-chose à faire, si ce n'est masquer avec un anti-cernes ou appliquer une bonne protection solaire. Un traitement par injections (fillers) peut être recommandé, mais il n'a généralement qu'un effet modeste et de courte durée.

Quelles causes ?

Les « vrais » cernes sont causés par une accumulation de peau et/ou de graisse dans les paupières inférieures. Cela peut aussi se produire dans les paupières supérieures. Ils sont presque toujours dus au vieillissement. Avec l’âge, la peau perd de son élasticité, ce qui cause des rides et des plis. Le tissu sous-cutané peut se relâcher et la graisse normalement située autour du globe oculaire peut s’accumuler dans les plis.

Par ailleurs, les cernes peuvent intégrer une composante génétique : si vos parents en ont, il y a de grandes chances que vous en ayez aussi. C’est dans ce cas lié à la construction de l’orbite.

Chez les fumeurs, ces symptômes peuvent se produire plus rapidement.

Les cernes constituent un problème principalement esthétique. Ils provoquent rarement des nuisances, qui sont de l’ordre de l’inconfort ou de l’irritation (si les bords des paupières sont retournés vers l’intérieur ou l’extérieur).

Quel traitement ?

Les cernes ne doivent être traités que s’ils causent des inconforts ou s’ils sont très disgracieux.

Le seul traitement est la chirurgie esthétique (blépharoplastie). Il s’agit alors, sous anesthésie locale, d’éliminer l’excès de peau et/ou de graisse et éventuellement d’étirer le muscle. Le résultat est généralement durable, une dizaine d’années, mais les tissus et les muscles peuvent se relâcher.


publié le : 16/09/2018 , mis à jour le 26/09/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci