Sexualité : comment l’homme ressent-il le désir de sa femme ?

Dernière mise à jour: octobre 2016 | 30636 visites
123-koppel-bed-sensueel-170-11.jpg

news Au sein du couple, l’homme aurait tendance à sous-estimer le désir sexuel de sa compagne, et ceci de manière relativement consciente.

Comme l’explique cette équipe canadienne (université de Toronto), « de précédentes études ont montré que l’homme a tendance à percevoir un intérêt sexuel de la part de la femme plus fort qu’il ne l’est en réalité. Cependant, ceci a été mis en évidence dans un contexte de première rencontre ou lors de mises en scène fictives entre inconnus ». Ici, les chercheurs ont réuni des « vrais » couples, des adultes de tous âges en vie commune depuis au moins six ans, interrogés par les spécialistes et invités à tenir une sorte de journal intime pendant plusieurs semaines (fréquence des rapports, estimation du désir de l’un et de l’autre, satisfaction sexuelle et relationnelle…).

Le résultat montre que de manière assez systématique, l’homme sous-estime le désir de sa partenaire, alors que la femme évalue beaucoup mieux celui de son conjoint. Les chercheurs pensent que l’homme se place en quelque sorte sur la défensive, et cherche à éviter le rejet : s’il prend l’initiative et que la femme le repousse, il va se sentir mal, frustré, irrité…, alors que sa compagne sera agacée. En assumant le fait qu’elle n’a pas trop envie de sexe, il évite cette spirale. Intervient alors un autre phénomène : le partenaire va essayer de renforcer le désir (par des petites attentions, par exemple), ce qui explique que les jours où l’homme sous-estime le désir de sa compagne, celle-ci se sent mieux dans la relation, considérée comme plus satisfaisante, plus engagée.

En d’autres termes, estiment les auteurs, « pour la relation de couple, cette sous-estimation représente finalement un élément positif, puisqu’elle incite le partenaire à faire un effort pour séduire sa compagne ». On ajoutera que d’autres travaux ont montré que si au début, l’homme manifeste plus d’entrain, le désir sexuel s’équilibre au fur et à mesure que la relation perdure : en d’autres termes, l’homme a autant envie que la femme, et inversement.

Source: Journal of Personality and Social Psychology (http://www.apa.org/pubs/jou)
publié le : 03/10/2016 , mis à jour le 02/10/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci