Pour un cerveau plus jeune, montez les escaliers !

Dernière mise à jour: mai 2016 | 7222 visites
123-benen-trap-5-2.jpg

news Le simple fait de prendre les escaliers plusieurs fois par jour contribue à garder un cerveau plus jeune.

Monter les escaliers est un exercice physique aussi simple qu’efficace, et pour faire court, qui dit activité physique régulière dit cœur et vaisseaux sanguins en meilleure condition, et une alimentation plus efficace du cerveau en sang. Etant donné que nous n’avons pas tous le temps, la possibilité ou l’envie de pratiquer un sport, d’autres possibilités moins contraignantes existent, comme la marche à bon rythme, et donc aussi les escaliers.

Une équipe de l’université Concordia (Montréal) a examiné par résonance magnétique (IRM) le cerveau de plusieurs centaines de personnes âgées de 19 à 79 ans, afin de déterminer le volume de matière grise dont le déclin, explique un chercheur, constitue « un aspect très visible du processus de vieillissement chronologique ». Et que disent les comparaisons ? En fait, que le volume de matière grise est associé à la quantité de volées d’escaliers empruntées en moyenne chaque jour, ainsi qu’au nombre d’années d’études. Plus on monte de volées d’escaliers, plus le cerveau reste jeune. D’autres facteurs auraient pu être analysés, mais ce sont ceux-ci que les spécialistes ont retenu.

Concernant les études, il est impossible, forcément, de revenir en arrière et de recommencer son parcours scolaire. Toutefois, on peut « entretenir » son cerveau tout au long de l’existence et le faire travailler intelligemment. Pour les escaliers, c’est encore plus facile, puisque chacun peut s’efforcer de saisir la moindre occasion d’en monter le plus possible jour après jour. « Cette activité toute simple offre un potentiel énorme pour favoriser la santé du cerveau », souligne un chercheur. Lieu de travail, transports en commun (gare, station de métro…), centre commercial, n’importe quel bâtiment… : quand on peut prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, on n’hésite pas. Et d’ailleurs, à la maison, pourquoi ne pas prévoir une séance quotidienne de montées et de descentes d’escaliers ?

Voir aussi l'article : Comment nous motiver à prendre les escaliers ?

Source: Neurobiology of Aging (www.journals.elsevier.com/n)
publié le : 16/05/2016 , mis à jour le 15/05/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci