Comment les liens sociaux protègent votre santé

Dernière mise à jour: mars 2016 | 5154 visites
123-p-groep-vriend-praten-lachen-170-8.jpg

news La qualité et la quantité des relations sociales influencent l’état de santé, mais de manière différente selon les périodes de l’existence.

Bien des études ont montré que l’isolement, en particulier – mais pas seulement ! - chez les seniors, nuisait à la santé physique et psychologique, et ceci de manière profonde. Cette équipe américaine (université de Caroline du Nord) a analysé les résultats de plusieurs études de population réalisées aux Etats-Unis, afin de mieux cerner le lien entre la densité des relations sociales et une série de paramètres de santé.

Ce que les chercheurs ont mis en évidence ? « Un haut degré d’intégration sociale est associé à un risque plus faible de dérèglement physiologique ». Concrètement ? En fait, tout dépend de l’âge. Ainsi, un manque de liens sociaux (de « connexions sociales ») à l’adolescence augmente notamment le risque inflammatoire, et ceci avec la même amplitude que l’inactivité physique. Chez les seniors, l’isolement expose à l’hypertension de manière encore plus importante que des facteurs de risque comme le diabète. Chez l’adulte d’âge moyen, on observe une singularité : ce n’est pas tant la densité du réseau social qui prime, mais sa qualité. Si elle est détériorée, le risque de stress, d’anxiété, de burn out…, s’élève en flèche.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en termes de santé mentale, de pression artérielle, d’indice de masse corporelle (IMC), de tour de taille ou d’inflammation, parmi d’autres paramètres, il est extrêmement important de nourrir ses liens sociaux.

Source: PNAS (www.pnas.org)
publié le : 05/03/2016 , mis à jour le 04/03/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci