Diabète : les vertus du fenugrec

Dernière mise à jour: décembre 2015 | 10055 visites
123-fenegriek-11-23.jpg

news Le fenugrec, une plante médicinale traditionnelle, confirme son intérêt dans la prévention du diabète, en particulier chez les personnes pré-diabétiques.

Le pré-diabète se caractérise par une glycémie plus élevée que les valeurs normales, mais pas suffisamment pour qu’on puisse encore poser un diagnostic de diabète. De fait, le pré-diabète expose à un risque majeur de développer un diabète à court ou moyen terme. Des adaptations du mode de vie contribuent à réduire ce risque : alimentation, perte de poids, activité physique…

Comme l’explique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « de nombreuses plantes possèdent des propriétés hypoglycémiantes, et il en va ainsi du fenugrec, qui a déjà fait l’objet de travaux et prouvé son efficacité pour réduire la glycémie à jeun et améliorer la tolérance au glucose ». Dans ce contexte, une équipe indienne a cherché à établir si une supplémentation en fenugrec pouvait avoir un intérêt dans la prise en charge du pré-diabète, en limitant le risque de passage vers le diabète.

Des personnes pré-diabétiques âgées de 30 à 70 ans ont participé à cette étude qui s’est étalée sur trois ans. La moitié ont reçu de la poudre de fenugrec à la dose de 5 g deux fois par jour avant les repas. Les paramètres sanguins ont été analysés tous les trois mois.
Résultat : au terme de la période d’étude, la proportion de conversion vers le diabète a été « très significativement » inférieure dans le groupe fenugrec, avec des réductions importantes de la glycémie à jeun et post-prandiale (après les repas), ainsi que du mauvais (LDL) cholestérol, et une augmentation de l’insulinémie moyenne (taux sanguin d’insuline).

Le Dr Péluchon poursuit : « Selon les auteurs, l’effet hypoglycémiant du fenugrec serait en lien avec l’augmentation de l’insulinémie, et ils suggèrent que cette action est le fait des alcaloïdes contenus dans le fenugrec ». Des résultats prometteurs, qui demandent néanmoins à être confirmés.

Source: Journal of Diabetes & Metabolic Disorders (http://jdmdonline.biomedcen)
publié le : 19/12/2015 , mis à jour le 18/12/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci