Le physalis, un petit délice orangé

Dernière mise à jour: août 2016 | 8386 visites
123-fruit-physalis-11-3.jpg

news Le physalis est ce joli petit fruit rond qui ressemble un peu à une orange miniature ou à une cerise orangée. Ses saveurs délicieusement acidulées rehaussent en particulier les desserts et les gâteaux, mais on peut le consommer de mille et une manières.

Cerise d’hiver, coqueret du Pérou, groseille du Cap, lanterne japonaise ou encore amour en cage… Les surnoms donnés au physalis sont aussi nombreux que ses variétés. Le physalis est un petit fruit rond de couleur orangée, originaire d’Amérique centrale et du Sud, qui appartient à la même famille que la tomate et présente, à côté de ses bienfaits nutritionnels, l’avantage de pouvoir être conservé pendant une durée record de trois à quatre mois.

Le physalis pèse entre 5 et 7 grammes en moyenne. Cette petite baie enveloppée d’un calice doré est gorgée de vitamines (B1 et B2, C, bêta-carotène), est riche en minéraux (potassium, magnésium) et en fibres. Le physalis est peu calorique avec seulement 36 kcal / 100 g. Pauvre en lipides (1 g / 100 g) et gorgé de glucides (6 g / 100 g), il convient parfaitement dans le cadre d’un régime équilibré.

Comment le déguster ?

Doté d’une chair très juteuse et aromatique, le physalis est délicieux nature. Il peut être poêlé, compoté, épicé, chocolaté, tout en offrant de belles qualités décoratives. Il peut être consommé au petit déjeuner, comme en-cas ou en dessert. Attention cependant à ne pas manger les baies encore vertes, car les graines peuvent s’avérer toxiques.

Comment le choisir et le conserver ?

Pour bien choisir vos physalis, prenez la barquette dans votre main. Si elle est très légère, il y a de fortes chances d’y trouver des fruits déshydratés, pauvres en jus et en parfum. La base du calice doit être parfaitement sèche. Nul besoin de mettre le physalis au frais dans le bac à légumes du réfrigérateur. Entouré de son calice, il se maintient très bien à l’air ambiant pendant trois à quatre mois.

Source: B. Simon
publié le : 06/12/2015 , mis à jour le 11/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci