Risque cardiovasculaire : un morceau de chocolat ?

Dernière mise à jour: septembre 2015 | 8045 visites
chocolade-eten-8-17.jpg

news Manger du chocolat pour protéger son cœur et ses artères ? Les preuves s’accumulent pour considérer qu’il s’agit d’une stratégie intéressante.

Cette équipe de l’université d’Aberdeen (Ecosse) a examiné des données concernant 20.000 adultes, âgés au départ de 45 à 74 ans, suivis depuis plus d’une décennie dans le cadre d’une vaste étude britannique sur la santé et l’alimentation. Par ailleurs, les chercheurs ont procédé à une méta-analyse d’études internationales regroupant au total quelque 160.000 personnes. L’intention consistait à comparer les cas d’événement cardiovasculaire et d’accident vasculaire cérébral (AVC) en fonction de la consommation moyenne quotidienne de chocolat.

Le résultat montre que des apports modérés (attention aux graisses et aux sucres), toujours dans le cadre d’une alimentation équilibrée, exercent un effet protecteur contre les problèmes cardiaques et cérébraux, avec un risque réduit par rapport à la non-consommation de chocolat. Les auteurs concluent… subtilement : « Nous ne disposons pas d’éléments permettant d’affirmer que le chocolat doit être évité par les personnes soucieuses de leur risque cardiovasculaire ».

Joindre l’utile et l’agréable… sans abuser : entre 20 et 30 grammes par jour semblent une bonne dose.

Source: Heart (http://heart.bmj.com)
publié le : 30/08/2015 , mis à jour le 02/09/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci