Pourquoi le frisson est contagieux

Dernière mise à jour: mars 2015 | 3430 visites
123-p-koud-winter-170-3.jpg

news Face à une personne qui a froid, nous avons tendance à frissonner à notre tour. Le plus remarquable, c’est que notre température corporelle baisse.

C’est un phénomène très étonnant qui a été démontré lors de cette expérience. Une équipe britannique (université du Sussex) a réuni des adultes auxquels ont été diffusées des vidéos : les unes mettaient en scène des acteurs plongeant leurs mains dans de l’eau chaude (de la vapeur s’en échappait), les autres alors qu’ils faisaient de même dans de l’eau froide (la bassine était remplie de glace). La température des mains des volontaires a été mesurée tout au long du visionnage.

Et que constate-t-on ? Que les mains se refroidissent de manière significative lors de la séquence « eau froide ». Ceci n’a pas été observé avec l’eau chaude, peut-être parce que la scène était moins spectaculaire, moins parlante. En tout cas, indiquent les chercheurs, ceci illustre ce qu’ils appellent « un effet de contagion physiologique », qui suggère que dans nos interactions avec un autre individu, nous réagissons à l’unisson.

Ceci vaut pour une stimulation physique basique (comme le froid), mais aussi plus complexe, comme les émotions. Cette empathie, poursuivent les auteurs, répond aux exigences de la vie en communauté, qui appellent à percevoir et à intégrer rapidement – et instinctivement – ce que l’autre ressent.

Source: PLoS One (www.plosone.org)
publié le : 26/03/2015 , mis à jour le 25/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci