Problèmes de fertilité : l’échec mine le couple

Dernière mise à jour: juin 2014 | 6616 visites
123-p-koppel-boos-geschil-170-1.jpg

news Lorsque la procréation médicalement assistée ne permet au couple d’avoir un bébé, le risque de séparation augmente considérablement.

Les problèmes de fertilité et les traitements qui lui sont associés peuvent avoir des conséquences radicalement différentes pour les partenaires, en renforçant les liens face à cette difficile épreuve, ou au contraire en créant de très fortes tensions liées au stress, à l’anxiété et à la dépression.

Une équipe danoise a examiné la parcours de quelque 50.000 femmes, âgées en moyenne de 32 ans à l’entame, confrontées à des troubles de la fertilité (les affectant elles-mêmes ou leur conjoint). Que disent les résultats ? Que dans les douze années qui ont suivi la première prise en charge, près d’un tiers des femmes qui n’ont pas réussi à avoir un enfant s’étaient séparées de leur partenaire. Ou pour dire les choses autrement, ces femmes sont trois fois plus nombreuses à mettre un terme à leur relation de couple par rapport à celles qui ont eu un enfant à la suite d’un traitement de l’infertilité.

Les auteurs considèrent que le soutien apporté aux couples confrontés à cette épreuve doit impérativement tenir compte de ces observations, afin de les aider à préserver leur union.

Source: Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 04/06/2014 , mis à jour le 03/06/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci