Pourquoi cette boule dans la gorge ?

Dernière mise à jour: janvier 2021
Dans cet article
Pourquoi cette boule dans la gorge ?

dossier La sensation d'avoir une boule dans la gorge est très fréquente. C’est comme si quelque chose était coincé. Le premier réflexe consiste à se racler la gorge, à tousser, à expectorer, à recracher, à boire « pour faire passer »... Cette situation est souvent banale, mais pas toujours. Causes, symptômes, traitements.

Dans une minorité de cas, il peut en effet s'agir d'un symptôme qui doit inciter à procéder à des examens afin d'identifier une maladie : reflux gastro-oesophagien (RGO), sinusite chronique, troubles de l’œsophage ou du larynx, atteinte des cervicales, maladie de la glande thyroïde, cancer de la gorge...

Les causes possibles

123-vr-pijn-brok-keel-170-07.jpg

On notera d'abord qu'il arrive que le stress et l’anxiété provoquent une contraction des muscles de la gorge, avec alors cette impression d'obstruction qui s'estompe lorsque la personne se détend. L'origine est alors donc de nature psychologique.

Pour ce qui concerne les causes physiques, elles sont très diverses. D'autres plaintes peuvent être présentes : la fatigue, la difficulté à avaler, le mal de gorge, la voix rauque, des douleurs à l'oreille...

• Le reflux gastro-oesophagien (RGO)

Une proportion importante des personnes souffrant de « brûlant » sont concernées, avec des douleurs à la gorge et à l'oesophage ainsi que des quintes de toux sèche. La hernie hiatale, qui favorise le RGO, doit être prise en considération dans ce contexte.

• La sinusite

L'irritation de la gorge est alors provoquée par la profusion de sécrétions nasales liées à l'inflammation. D'autres plaintes sont fréquentes : mal de tête, nez bouché ou qui coule, perte d’odorat...

• L'inflammation de la gorge

La muqueuse peut être sujette à une inflammation à la suite d'une affection touchant les sinus, les fosses nasales ou l'oesophage, en raison de l'exposition à des substances irritantes ou à un air trop sec, ou encore comme conséquence d'un diabète ou d'une anémie. La toux, l'hypersensibilité et les difficultés de déglutition sont fréquentes.

• Les allergies respiratoires

On identifie ici les allergies aux acariens et au pollen, en particulier.

• La contraction de l’œsophage

Le haut de l’œsophage peut se contracter sous l'effet du stress, ce qui déclenche parfois des spasmes. Le fait de se forcer à se racler la gorge ou à tousser peut accentuer le phénomène.

• Les cordes vocales

Une mauvaise sollicitation des cordes vocales - voix mal placée, tendance à parler trop fort... - peut créer une sensation de gêne dans le larynx.

• L'inflammation des amygdales

On parle ici surtout des amygdales linguales, situées à la base et de part et d'autre de la langue. Des douleurs à la gorge, de la fièvre et une altération du goût peuvent être observées.

123-man-pijn-keel-schildkl-170_04.jpg

• Le diverticule de Zenker

C'est-à-dire la formation d'une poche (une hernie) à la jonction entre la muqueuse du pharynx et celle de l'oesophage. Les symptômes habituels portent sur la difficulté à avaler (et dès lors à s'alimenter), la formation de glaires, la mauvaise haleine et la toux (en particulier en position couchée).

• Le cancer de la gorge

Il doit être envisagé si la sensation de boule dans la gorge est accompagnée d'une modification de la voix, de problèmes de déglutition, d'un manque d’appétit, d'une perte de poids brutale, ou encore de douleurs aux oreilles.

• L'angine de poitrine

Lors d'un effort physique, le patient ressent une douleur dans la poitrine qui peut irradier vers le bras gauche. Dans certains cas, assez rares, un inconfort est perçu dans la gorge.

• La glande thyroïde

Lorsque la glande thyroïde augmente de volume (formation de nodules), elle peut faire pression sur le larynx.

• Les vertèbres cervicales

L'usure et l'épaississement des cervicales, qui se situent à proximité de l'oesophage, peuvent contribuer à l'apparition d'une gêne dans la gorge.

Les examens

123-dr-oz-keel-man-schildkl-170-06.jpg

Il est conseillé de consulter un médecin :

• si la sensation de boule dans la gorge persiste ou s'amplifie
• en cas de difficultés importantes à avaler
• lorsque la voix devient rauque
• quand apparaissent des douleurs (à la gorge ou aux oreilles)

Le généraliste évaluera la nécessité de renvoyer son patient vers un ORL (nez - gorge - oreilles), pour des examens plus approfondis.

• Le miroir

Le médecin examine le larynx et l'état des cordes vocales.

• La fibroscopie

Un endoscope (un petit tuyau flexible) est introduit par les fosses nasales. Equipé d'une caméra, cet appareil permet de visualiser l'intérieur de la gorge. Une anesthésie locale (par spray) atténue la sensation désagréable de cet examen, qui ne dure que quelques secondes, tout au plus quelques minutes.

• L'imagerie médicale

La radiographie, le scanner et la résonance magnétique (IRM) fournissent des informations importantes sur l'état de la cavité nasale, des sinus, des cervicales ou de la thyroïde. L'ingestion d'un liquide de contraste peut être nécessaire, notamment pour observer la déglutition.

• Les autres examens

Un bilan sanguin complet et des tests allergiques peuvent être prescrits.

Les traitements

• Lorsque la gêne est d'origine psychologique, elle disparaît généralement d'elle-même. Des techniques de relaxation et de gestion du stress peuvent être proposées. L'administration d'un relaxant léger ou l'usage de tisanes apaisantes peuvent aider.

• Le logopède interviendra utilement si la personne utilise mal sa voix.

• Le kinésithérapeute pratiquera des exercices de respiration et de détente des muscles du cou.

• Si une maladie est diagnostiquée, le traitement visera à la soigner.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.