Ménopause : les bouffées de chaleur font perdre la mémoire

Dernière mise à jour: août 2013

news Une association nette est établie entre la fréquence des bouffées de chaleur et les troubles de la mémoire à la ménopause.

Une proportion importante de femmes exprime ces plaintes. Certaines études antérieures ont plutôt confirmé le lien entre les deux, d’autres non. Cette équipe de Chicago (universités de l’Illinois et Northwestern) a réalisé des expériences scientifiquement très bien encadrées, avec la participation de plusieurs centaines de femmes ménopausées.

Elles ont été réparties en plusieurs groupes selon la fréquence de leurs bouffées de chaleur, et chacune a été soumise à une série de tests de mémoire et d’attention. Elles avaient aussi été invitées, par questionnaire, à évaluer subjectivement l’évolution de leurs capacités de mémorisation et leurs éventuels troubles de l’humeur.

Le résultat montre donc que plus les bouffées de chaleur affectent une dame, plus elle risque de présenter des problèmes de mémoire. Une passerelle de ce type existe aussi avec l’humeur négative. Ceci étant, ces troubles présentent en général un caractère transitoire, avec un pic au cours de la première période de la ménopause. Ensuite, tout rentre naturellement dans l’ordre.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram