Maladie de Parkinson : manger de la nicotine

Dernière mise à jour: août 2013 | 5395 visites
123-p-hersenen-scan-170-2.jpg

news Les sources alimentaires de nicotine présenteraient un intérêt dans la prévention de la maladie de Parkinson.

Et parmi ces aliments, ces chercheurs de l’université de Washington mettent en avant la tomate et, surtout, le poivron. Ce bénéfice de la nicotine a été souligné précédemment et serait lié à sa capacité à stimuler la production de dopamine dans le cerveau et/ou à freiner la destruction des cellules qui en fabriquent. Le dérèglement du système dopaminergique, conduisant à un déficit de ce neurotransmetteur, est une caractéristique importante de Parkinson.

En l’occurrence, les chercheurs ont comparé le mode de vie (tabac, alimentation…) de deux groupes, l’un composé de quelque cinq cents patients souffrant de la maladie de Parkinson, et l’autre de personnes sans troubles neurologiques. Le résultat montre que si la consommation globale de légumes n’a pas d’incidence sur le risque, il en va différemment en cas de régime riche en solanacées, une famille de plantes qui comprend notamment la tomate, la pomme de terre et les piments, dont le poivron. C’est avec ce dernier que l’activité bénéfique la plus manifeste a été démontrée, en particulier parmi ceux qui fument très peu ou pas du tout.

Voir aussi l'article : La nicotine contre la maladie de Parkinson

Source: Annals of Neurology (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 17/08/2013 , mis à jour le 16/08/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci