ad

Des pleurs du bébé au divorce des parents

Dernière mise à jour: mai 2013 | 5926 visites
baby-pasgeb-1-huilen-170-400_09.jpg

news Les crises de larmes du nourrisson peuvent considérablement perturber le sommeil des parents, au point de déclencher une crise majeure au sein du couple.

Beaucoup auront du mal à croire que les pleurs nocturnes d’un bébé puissent être à l’origine d’une séparation. Et pourtant, c’est l’un des constats surprenants qui ressort de cette enquête conduite par des psychologues de l’université de Californie (Berkeley) auprès de quelque deux mille jeunes parents. Parmi ceux qui se sont quittés, une proportion non négligeable identifie les nuits blanches ou considérablement hachées en raison des pleurs de l’enfant comme la cause directe de leur rupture.

Sans doute faut-il comprendre que ces nuits (très) perturbées ont accentué des tensions préexistantes ou ont suscité de grosses incompréhensions. Il est possible aussi que l’insuffisance de sommeil ait joué en tant que telle un rôle important. Des recherches antérieures ont en effet montré qu’un sommeil de bonne qualité est associé à des relations de couple plus positives.

L’étude indique également que 10% des parents admettent faire semblant de dormir lorsque leur bébé les réveille, pour que le partenaire se sente obligé de se lever. Ils sont aussi nombreux à fermer la porte de la chambre pour atténuer le bruit ou à allumer la télévision en attendant que cela passe. Cette attitude n’est pas la moins pertinente : dans la majorité des cas, laisser l’enfant s’apaiser et se rendormir tout seul constitue en effet l’attitude la plus appropriée.


publié le : 06/05/2013 , mis à jour le 06/05/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci