Un verre, puis deux, trois, quatre... : pourquoi cet emballement ?

Dernière mise à jour: avril 2012 | 5163 visites
alcoh-drink-17_400_12.jpg

news Le premier verre d’alcool déclenche l’envie d’en boire un second, puis un troisième, et ainsi de suite : pourquoi cet emballement chez les gros consommateurs ?

L’alcool peut devenir une drogue, c’est l’évidence. Ces chercheurs de l’université de Californie (San Francisco) ont cherché à mieux comprendre les mécanismes qui entrent en jeu dans le cerveau, et qui risquent de conduire à la dépendance. Ils ont constitué deux groupes – l’un composé de non consommateurs d’alcool et l’autre de gros buveurs -, et ont soumis les participants à une séance de tomographie par émission de positons (PET Scan).

Résultat (publié dans la revue « Science Translational Medicine ») : dès le premier verre d’alcool, le cerveau des gros buveurs libère une grande quantité d’opioïdes endogènes (produits par l’organisme), qui vont se fixer dans des régions cérébrales liées au circuit de la récompense (noyau accumbens et cortex orbito-frontal, en particulier). Ce phénomène expliquerait, selon les chercheurs, l’appétence pour un second verre, puis un troisième, etc, avec effet d’emballement, risque majeur d’excès – « je ne sais pas m’arrêter… », voire de dépendance. Des observations qui pourraient s’avérer très utiles pour la mise au point de traitements pharmacologiques.


publié le : 30/03/2012 , mis à jour le 18/04/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci