Le sparadrap contre les verrues ?

Dernière mise à jour: mai 2012

news Le fait de recouvrir les verrues de sparadrap présente-t-il un intérêt thérapeutique ? La réponse n’est pas claire, mais rien n’interdit d’essayer…

Le traitement classique des verrues repose sur l’application d’une préparation spécifique ou le recours à la cryothérapie (le froid). Le succès, toutefois, reste aléatoire.

Dans un article publié par la revue « Archives of Disease in Childhood », des pédiatres s’interrogent sur l’utilité, et surtout l’efficacité, de la technique consistant à recouvrir les verrues d’un simple sparadrap, durant une période de sept jours, pour des cycles de six à huit semaines.

Objectif : « Stimuler l’immunité locale liée à l’irritation », comme l’explique le Dr Patrice Plantin (« Journal international de médecine »). Quelques études sur le sujet ont été publiées dans la littérature médicale, et les résultats de cette approche « restent débattus ». Deux essais sur des enfants semblent mettre en évidence une amélioration en termes de guérison à deux mois ou de réduction du diamètre des verrues, par rapport à un placebo (en l’occurrence une bande de coton).

Le Dr Plantin poursuit : « Le bénéfice clinique reste cautionnable. On manque d’arguments pour recommander l’occlusothérapie dans le traitement des verrues. Mais comme le remarquent les auteurs de ce travail, à défaut d’être vraiment efficace, l’occlusion est relativement anodine et mérite parfois d’être essayée avant d’avoir recours à des traitements inconfortables et douloureux. Ou après que ceux-ci ont échoué ! ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram