Prendre le volant en étant fatigué, c'est comme avoir bu trop d'alcool !

Dernière mise à jour: juin 2012

news Prendre le volant en étant fatigué serait aussi dangereux que de conduire en ayant bu. Le risque de causer un accident est multiplié par quatre lorsque le conducteur est fatigué, et ce même pour des trajets très courts !

Ainsi, la fatigue joue un rôle majeur dans 15% des accidents de la circulation : chauffeur bien moins alerte et moins réactif, tentation accrue de griller un feu rouge, tout comme celle de rouler à grande vitesse...

Les dangers liés à la somnolence au volant ne concernent pas que les longs trajets : un conducteur peut s'endormir au volant alors qu'il effectue un parcours relativement court. Le risque d'ailleurs est d'autant plus élevé que la luminosité est faible.

Seule solution réellement efficace : dormir ! Une demi-heure suffit pour être apte à reprendre le volant sans risque d'endormissement. Mais il ne faut pas prolonger : une sieste de trop longue durée n'est pas recommandée (autant alors passer la nuit sur place, pour être frais et dispo le lendemain).

En exclusivité chez Medi-Market !	 	En exclusivité chez Medi-Market !

Les meilleurs produits solaires aux meilleurs prix, c'est en exclusivité chez Medi-Market !

J'en profite !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram