Orgasme féminin : les femmes en connaîtraient trois types

Dernière mise à jour: août 2022
123m-koppel-bed-sex-23-5.jpg

news

Etes-vous plutôt vague, avalanche ou volcan ? Une étude confirme ce que présupposaient déjà certains travaux de recherche : il existerait trois types d’orgasme féminin. Explications.

La marque de sextoys Lioness avait déjà précédemment identifié ces trois types d’orgasme en 2017, confirmant les théories émises jusqu’alors, notamment par le couple américain Masters et Johnson, pionniers de la sexologie et premiers à émettre l’hypothèse de plusieurs types d’orgasme féminin.

Voir aussi l'article : A quoi sert l’orgasme de la femme ?

Vague, avalanche ou volcan ?

Des chercheurs de l’Université Charles à Prague ont voulu valider les données préliminaires de Lioness de 2017. Pour ce faire, ils ont utilisé le fameux « smart vibrator 2.0 » de la marque, un vibromasseur biofeedback connecté à une application, qui vous permet de littéralement « voir » vos orgasmes sur l’écran de votre smartphone ensuite.

L’équipe de chercheurs a demandé à 54 utilisatrices du smart vibrator de se masturber jusqu’à l’orgasme, puis d’éteindre l’appareil deux minutes après l’orgasme. Ils ont ensuite recueilli leurs données enregistrées et ont pu les comparer à une situation contrôle, où le vibromasseur a été inséré mais sans auto-stimulation. Résultat, les scientifiques ont effectivement pu confirmer les découvertes de 2017 de Lioness : il existerait bien 3 types d’orgasme chez la femme :

  • La vague d’océan : le périnée se contracte et se relâche plusieurs fois (le nombre de fois peut varier), d'abord rapidement, puis ralentit jusqu'au repos.
  • L’avalanche : il s'agit également d'une série de contractions du plancher pelvien, mais contrairement à la vague, cet orgasme part d'un point haut et se relâche progressivement.
  • Le volcan : un seul mouvement prolongé du périnée, au lieu d'une série de mouvements du plancher pelvien comme la vague.

Au niveau du ressenti physique subjectif de la femme, à quoi ça correspond ? On trouve des éléments de réponse dans un article du blog de Lioness, rendant compte des observations de 2017 :

  • Vague : « J'ai l'impression d'être sur l'océan, avec les vagues qui ondulent sans cesse. »
  • Volcan : « Presque tous les muscles de mon corps se tendent à mesure que le plaisir s'intensifie, puis il y a un énorme relâchement. Je sais que c'est fini quand je peux me détendre. »
  • Avalanche : « Mon corps commence à trembler, puis j'explose soudainement en un orgasme. Mon corps se met à trembler et à avoir des spasmes (de bons spasmes) encore et encore jusqu'à ce que ça commence à se calmer avant de laisser enfin mes muscles se reposer... »

Soit dit en passant, l'article du blog de Lioness permet de visualiser les trois types d’orgasme tels qu’ils sont rendus numériquement par l’application du smart vibrator (voir sources en bas de l’article).

Voir aussi l'article : L’orgasme de la femme, riche et complexe

Un seul type d’orgasme par femme ?

Mais ça n’est pas tout, les chercheurs ont constaté que, sur ces 54 femmes, 26 avaient rencontré un orgasme de type vague, 11 le volcan, et 17 l’avalanche. Or, selon les données exposées en 2017, aucune femme n’a montré plusieurs de ces orgasmes, ce qui présupposerait qu’une femme ne peut connaître qu’un type d’orgasme. « Cela ne veut pas dire qu'il est impossible d'avoir des schémas multiples (on ne sait jamais !), mais jusqu'à présent, nous n'avons pas eu de cas de personne ayant des schémas multiples ou changeant de schéma, même sur des années de données », peut-on lire dans l’article de blog.

Etant donné le petit échantillonnage de participantes à l’étude, des recherches supplémentaires sont bien sûr nécessaires. Dans un communiqué, le Dr James Pfaus, auteur principal de l’étude, a déclaré que son équipe commençait à mener une étude distincte à plus grande échelle et sur une plus longue période.

« Nous utilisons le Lioness pour voir comment ces différents schémas sont vécus subjectivement comme des orgasmes, comme des niveaux de plaisir, et d'où vient la stimulation qui les induit en grande partie », a-t-il expliqué.

Voir aussi l'article : Pourquoi cette difficulté à atteindre l’orgasme ?

Sources :
www.jsm.jsexmed.org
www.blog.lioness.io
www.nypost.com

auteur : Amélie Micoud - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram