Absence de désir après bébé? Les conseils d'une sexologue pour se retrouver en douceur

Dans cet article
Absence de désir après bébé? Les conseils d'une sexologue pour se retrouver en douceur

dossier Votre vie sexuelle est en veilleuse depuis la naissance de bébé? Votre libido est mise à rude épreuve voire a complètement disparu? Rien d’anormal, rassure la sexologue Vanessa Muyldermans.

123_m_koppel_slapen_bed_relatie_2021.jpg
« Les jeunes mères pensent souvent que faire l’amour est un devoir à accomplir pour quelqu’un d’autre. Elles ont souvent du mal à rassembler leur énergie « pour plaire à leur partenaire » alors qu’elles-mêmes ne ressentent pas tellement l’envie d’avoir des relations sexuelles.

Pourquoi n’a-t-on pas envie de faire l’amour après bébé?

«Câliner bébé, le nourrir, l’allaiter, lui donner un bain, le renifler, embrasser ses joues… Les mères sont très accaparées par leur bébé. Il y a beaucoup de connexion physique. Ce n’est pas une connexion sexuelle, mais c’est un plaisir sensuel. La sensualité c’est le plaisir des sens, profiter de ce qu’on ressent. Parfois, tout le plaisir sensoriel des mamans est entièrement tourné vers bébé. En fin de compte, ça leur suffit à ce moment-là de leur vie. Elles ne ressentent pas le besoin de donner et de recevoir de leur mari. »

Et puis bien-sûr il y a tout le reste. La fatigue, les douleurs éventuelles qui restent de l’accouchement, un baby blues possible, la chute hormonale, etc.

Voir aussi l'article : Que se passe-t-il dans votre vagin après l’accouchement ?

Quoi faire pour stimuler la libido?

« Essayer de trouver ce plaisir sensuel non seulement dans le rôle de parent (avec votre bébé), mais aussi dans le rôle de partenaire (avec votre partenaire). Se toucher est très important, car rien qu’en se caressant ou se câlinant, de l’ocytocine est libérée. Cela réduit le sentiment de malaise et de stress et renforce la connexion physique et émotionnelle. De plus, un câlin a aussi un effet apaisant et rassurant, il donne une sensation de sécurité. Et c’est une belle fin de journée. Je conseille souvent aux couples – comme étape intermédiaire – de s’enlacer et de s’embrasser tous les soirs avant de se coucher, avec une interdiction de sexe. De cette façon, ils peuvent réapprendre à se sentir à l’aise l’un avec l’autre. Profitez à nouveau de l’autre, en toute sécurité, sans avoir immédiatement la pression du sexe.

Et après ça?

« Quand vous vous sentez prête, allez-y! Après tout, le sexe libère des endorphines et de l’ocytocine, l’hormone du bien-être et de l’attachement. Cela encourage les sentiments d’engagement et de confiance. Vous gagnez en confiance dans votre partenaire, et ça vous permet de « reconnecter ». Le sexe stimule également la circulation sanguine, réduit le stress et favorise le sommeil. Souvent, les femmes, une fois « occupées », en profitent vraiment. Et plus vous avez de relations sexuelles, plus vous en avez envie.

D’ailleurs, les couples se retrouvent souvent après avoir eu des relations sexuelles. Ils se sentent moins frustrés par le bazar qui traîne, le ménage… Il y a moins d’irritation pour les petites choses de la vie quotidienne. Les partenaires se sentent souvent mieux et plus sûrs d’eux-mêmes et de leur relation, ce qui leur permet de regarder cette nouvelle vie d’amoureux parents à travers des lunettes roses. »

Voir aussi l'article : 6 conséquences positives de l'arrivée d'un enfant sur la vie de couple

Faut-il planifier un moment à deux à l’avance?

« Avoir des relations sexuelles tard dans la soirée est souvent difficile pour les jeunes mères, mais vous pourriez, par exemple, vous coucher régulièrement une demi-heure plus tôt, ensemble. 30 minutes suffisent pour avoir une relation amusante et agréable. Ou vous pouvez prendre un bain ensemble pendant la sieste de l’après-midi du bébé, par exemple. Des « date nights » réguliers sont également une bonne idée. Planifier consciemment du temps à passer ensemble rend un couple plus heureux. Dans tous les cas, je recommande aux couples de sortir une fois par mois rien qu’à deux. Les gens évoluent, surtout si vous venez d’avoir un enfant, et vous pouvez donc suivre cette évolution avec votre partenaire étape par étape. »

Voir aussi l'article : Sexe après l’accouchement : pourquoi il vaut mieux attendre d’être prête

Vanessa Muyldermans a un double master en sexologie ainsi qu’un master en criminologie et un baccalauréat en infirmerie (sociale). Elle est membre de la Vlaamse Vereniging voor Seksuologie (Association flamande de sexologie) et suit actuellement une formation de quatre ans en thérapie de solution. Elle a déjà suivi une formation de thérapie de couple, de consultante en matière de désir d’enfant et en deuil. Dans son cabinet, Vanessa aide depuis des années les personnes qui ont des problèmes relationnels, sexuels et des questions sur l’enfantement.

auteur : Sofie Van Rossom - journaliste santé

Dernière mise à jour: décembre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram