Comment nourrir un prématuré : l’approche Cue-based Feeding

dossier L’alimentation des prématurés est souvent un défi qui demande aux parents et aux soignants de grandes capacités d’adaptation. En Belgique, le SPF Santé publique encourage depuis quelques années une nouvelle approche : le « Cue-based Feeding » ou l'alimentation basée sur les signaux du bébé. Au lieu de nourrir les prématurés en suivant des horaires stricts et standardisés, cette approche permet de respecter le rythme de chaque bébé. Quels sont les avantages du cue-based feeding ? Comment reconnaître les signes de faim ou de satiété chez un prématuré ?

Voir aussi l'article : Témoignage : 'La néonat’, c’est vraiment un monde à part', Elodie raconte son bébé prématuré

Qu’est-ce que le « Cue-based Feeding », l’alimentation basée sur le rythme du bébé ?

Getty_prematuur_voeding_baby_2023.jpg

© Getty Images - Cue-based Feeding

Le cue based feeding repose sur l'idée que les nourrissons, y compris les prématurés, sont capables de communiquer leurs besoins alimentaires de manière subtile. Ils envoient des signes lorsqu’ils sont prêts à manger ou lorsqu’ils sont repus. Soignants et parents doivent être attentifs à ces signaux et doivent apprendre à les reconnaître. 

Au lieu d’imposer aux bébés un programme d'alimentation standard, cette méthode part du principe que chaque prématuré est unique et a des besoins spécifiques. Certains bébés peuvent avoir besoin de se nourrir plus fréquemment, d’autres de manger de plus petites/grandes quantités, d’autres encore ont besoin de faire une pause durant le repas. Il faut donc respecter le rythme individuel de chaque prématuré.

Voir aussi l'article : Donner du lait maternel en Belgique, c'est possible?

Quel est le rôle des parents ?

Avec une telle approche basée sur le rythme du bébé, le rôle des parents est crucial. D’une part, ils fournissent à leur enfant protection, réconfort et sentiment de sécurité, ce qui favorise le développement des compétences alimentaires du prématuré.  D’autre part, ils apprennent à comprendre leur bébé (reconnaître les signes de faim et de satiété), ce qui renforce leur confiance en leur capacité à prendre soin de leur nourrisson. 

Voir aussi l'article : L'importance du contact peau à peau à l'accouchement

Quels sont les avantages de l’alimentation basée sur le rythme de l’enfant ?

L’approche cue-based feeding présente de nombreux avantages : 
  • Elle favorise l’acquisition des compétences alimentaires (alimentation orale complète plus précoce).
  • Elle améliore le gain de poids du prématuré.
  • Elle réduit la fréquence des désaturations en oxygène.
  • Elle permet de réduire la durée des séjours à l'hôpital. 
  • Elle favorise le développement émotionnel du prématuré en établissant un lien de confiance entre le nourrisson et les parents/soignants. Elle renforce l’attachement parent-enfant.
  • Elle favorise l’allaitement maternel et tous les bienfaits qui en découlent.
  • Elle réduit le stress autour de l’alimentation. (Les prématurés représentent un tiers des patients consultant pour des désordres alimentaires dans la petite enfance).

Voir aussi l'article : La composition du lait maternel et ses bienfaits pour bébé

Quels signaux observer chez le prématuré ?

Chaque enfant est unique. Les signaux varient donc d'un prématuré à l'autre. L'approche Cue-based Feeding implique une observation attentive des signes (parfois subtiles) propres à chaque nourrisson. Les parents et les professionnels de la santé doivent travailler en étroite collaboration pour interpréter ces signaux et ajuster l'alimentation en conséquence pour soutenir le bien-être du prématuré. 

Si certains signes peuvent indiquer que bébé a faim ou est rassasié, d’autres peuvent signifier qu’il veut changer de position, faire un renvoi ou faire une pause.

Exemples de signaux de faim 
  • Bébé commence à remuer, il ouvre la bouche et tourne la tête.
  • Il s’étire.
  • Il fait des mouvements de bras.
  • Il porte sa main à la bouche.
  • Il pleure.

Exemples de signaux de « désengagement »
  • La succion de bébé devient très lente.
  • Il tient la tétine ou le mamelon dans sa bouche mais arrête de téter.
  • Il ferme la bouche.
  • Il tourne la tête loin du sein, du biberon ou du soignant/parent.
  • Il pousse le mamelon ou la tétine hors de sa bouche avec la langue.
  • Il bâille.
  • Il commence à somnoler.

Si vous observez ces signaux, vous devez arrêter la tétée : Il tousse, il change de couleur, il désature, son rythme cardiaque augmente ou diminue de manière significative.

Voir aussi l'article : Stridor : pourquoi les bébés prématurés font du bruit quand il respire ?

Quelles sont les meilleures conditions pour nourrir un prématuré ?

Le bruit et la lumière peuvent gêner les bébés prématurés. Avant d’entamer le repas, il faut veiller à offrir un confort optimal à votre enfant : 
  • Évitez la lumière vive et directe.
  • Éloignez-vous de toutes sources de bruits.
  • Cherchez le regard de votre enfant et parlez-lui.
  • Faites-lui respirer le lait avant de le nourrir.

Voir aussi l'article : L'aversion et agitation pendant l'allaitement: quand la tétée devient insupportable

Sources
https://www.health.belgium.be
https://bmcpediatr.biomedcentral.com
https://www.rch.org.au
https://www.ncbi.nlm.nih.gov



Dernière mise à jour: novembre 2023
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram