Sirop, comprimé ou suppositoire : avantages et inconvénients

Dernière mise à jour: novembre 2021
123m-medic-pil-13-5.jpg

news Sirop, comprimé ou suppositoire : ces différents modes d'administration des médicaments présentent chacun des avantages et des inconvénients.

Il n'est pas toujours possible de choisir entre l'un ou l'autre, mais quand c'est le cas, on peut tenir compte d'un certain nombre d'éléments.

Les sirops

Ils sont quasiment tombés en désuétude, et beaucoup de sirops antitussifs sont passés à la trappe ces dernières années en raison de problèmes d'effets secondaires. Même si leur goût n'est pas toujours très plaisant, ils sont faciles à faire avaler aux enfants, surtout aux nourrissons via un goutte-à-goutte, en les laissant sucer une petite cuillère, ou par une pipette. Toutefois en cas de régurgitations, les sirops ne sont pas indiqués. Il est parfois difficile de respecter la dose adéquate. De plus, la durée de conservation après ouverture est souvent limitée.

Les comprimés

Faciles à conserver et à emporter, ils représentent la forme d'administration la plus courante. Certains médicaments sont enrobés d'une couche protectrice pour la paroi gastrique ou intestinale. D'autres ont une formulation retard pour une libération prolongée. Les comprimés ne sont pas appréciés des jeunes enfants, qui peuvent rechigner à les avaler. Ils sont déconseillés aux personnes présentant des difficultés de déglutition. Pour les patients souffrant d'hypertension artérielle ou d'insuffisance cardiaque, les comprimés classiques sont préférables aux effervescents, puisque ceux-ci contiennent du sel, pour justement occasionner cette effervescence.

Les suppositoires

Les mal-aimés, qui ne rappellent pas de bons souvenirs. Toutefois, ils permettent une très bonne absorption des substances actives, via la muqueuse rectale. Cela peut constituer un avantage, surtout pour les personnes souffrant de problèmes gastriques et pour lesquelles certains comprimés peuvent être contre-indiqués. Leur effet est rapide. Leur utilisation nécessite une réelle intimité, ce qui n'est pas toujours évident. Par fortes chaleurs, ils risquent de se dégrader rapidement.

Voir aussi l'article : Médicaments : la date de péremption est-elle fiable ?

auteur : Barbara Simon - journaliste lifestyle
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram