La gale est de retour

wiki-scabies-public-domain.jpg

news

Le milieu estudiantin anversois est en proie à cette maladie parasitaire de la peau qui se propage très rapidement…



On la croyait éradiquée depuis le Moyen Âge. Il n’en est rien. La gale a fait son nid au sein des cercles universitaires d’Anvers et ne semble pas près de s’arrêter en si bon chemin. Il s’agit d’une des maladies parasitaires les plus contagieuses, causée par un acarien – le sarcopte de la gale – dont la taille ne dépasse pas le tiers d’un millimètre, impossible donc à repérer à l’œil nu. Alors, comment sait-on que l’on en est atteint ?

Pour lire la suite de l'article sur le site du Soir Mag (accès payant) : cliquez ici.



Dernière mise à jour: mars 2022
Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique Donnez le meilleur de vous-même et participez à une étude clinique
Pfizer

Vous avez accouché il y a au moins 12 semaines ? Vous allaitez votre bébé et acceptez d’interrompre temporairement (4,5 jours) ? Alors nous avons-besoin de vous !

Voyez ici comment vous pouvez contribuer
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram