SMI : symptômes physiques vagues, chroniques et inexpliqués

dossier

SMI est l’acronyme de symptômes médicalement inexpliqués. Cela veut dire qu’on ne parvient pas à trouver l’origine exacte de symptômes chroniques ou de leur gravité. Selon les estimations, quelque 7% de la population souffrent de SMI. Les femmes y sont plus exposées que les hommes. Des affections comme la fibromyalgie, les troubles neurologiques fonctionnels (TNF) et le syndrome du côlon irritable font partie des SMI. 

Voir aussi l'article : Fibromyalgie : les différentes sortes de douleur

Quels sont les symptômes des SMI ?

Getty_pijn_nek_schouder_2022.jpg

© Getty Images

Il est question de SMI si vous répondez aux critères suivants :

  • Vous souffrez depuis longtemps d’un ou plusieurs symptômes physiques insuffisamment expliqués
  • Ces symptômes constituent une entrave à votre quotidien 
  • Vous consacrez énormément de temps et d’énergie à ces symptômes ou à vos soucis quant à votre santé 
Il s’agit souvent de problèmes qui peuvent être reliés à une autre cause physique, par exemple :

  • Fatigue extrême
  • Problèmes de concentration ou de mémoire
  • Problèmes gastriques, comme la nausée
  • Maux de ventre ou crampes d’estomac
  • Problèmes intestinaux, comme la diarrhée, la constipation, les ballonnements
  • Mal de dos (lombaire) et autres douleurs musculaires et/ou articulaires
  • Mal de tête ou douleurs au cou
  • Vertiges ou problèmes d’équilibre
  • Palpitations, oppression ou douleurs à la poitrine
  • Douleur consécutive à une maladie ou à une blessure
  • Angoisse et/ou manque d’assurance
  • Morosité
Les symptômes peuvent avoir une cause physique mais les médecins la jugent insuffisamment expliquée, ne comprenant pas leur gravité ou leur longueur. 

Voir aussi l'article : Pourquoi suis-je si fatigué ?

Quelles sont les causes possibles des SMI ?

Plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle dans le développement des SMI :

  • Prédisposition génétique
  • Un traumatisme ou un événement brutal, comme un accident, une intervention chirurgicale lourde, une séparation, un décès...
  • Grippe ou autre infection (virale)
  • Longue exposition au stress ou surmenage

Comment traite-on le problème ?

Le traitement se concentre sur le soulagement des symptômes physiques et la manière de gérer ceux-ci. 

Le diagnostic et le traitement requièrent une approche multidisciplinaire : un examen physique et interne, une étude du sommeil, un bilan psychologique… 

L’équipe médicale peut ainsi établir la gravité du problème et proposer un plan de traitement sur mesure. Il peut ainsi comprendre de la physiothérapie, de la psychothérapie, des exercices de relaxation et, si nécessaire, des médicaments.

Sources:
https://www.thuisarts.nl
https://uzgent.be

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: novembre 2022
Comment faire vite et bien le plein de vitamine D? Comment faire vite et bien le plein de vitamine D?
Vista-life pharma

C’est en hiver et au printemps que notre vitamine D est au plus bas. Découvrez comment la garder au top pour profiter de ses bienfaits.

En savoir plus
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram