Les différentes formes de démence

dossier

La démence est le nom générique d’une série d’affections qui sont à l’origine de troubles de la mémoire, essentiellement chez les personnes âgées. Il existe différentes formes de démence, la plus connue étant la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer

123_av_dement_alzheimer_hersen_geheugen.jpg
La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence. Elle représente près de 70% des cas. La maladie d’Alzheimer est probablement déclenchée par des dépôts de protéines dans les cellules nerveuses cérébrales. Ces dépôts détruisent les neurones. Alzheimer commence de manière très progressive. Des pertes de mémoire en sont souvent le premier symptôme.

Voir aussi l'article : Les différentes phases d’Alzheimer

La démence vasculaire

Après Alzheimer, la démence vasculaire est la forme la plus fréquente. Elle est déclenchée par un trouble de l’irrigation du cerveau. Cela provoque des saignements ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Le tissu cérébral concerné se nécrose, n’étant plus irrigué. Les hémorragies peuvent également être à l’origine de phénomènes physiques tels que paralysie ou perte de sensations. Le patient finit généralement par décéder d’un AVC ou d’un infarctus.

Voir aussi l'article : Troubles de la parole (aphasie) après un AVC : la récupération est-elle possible ?

La démence fronto-temporale (DFT)

La démence fronto-temporale survient à un plus jeune âge, souvent entre 40 et 60 ans. Dans 25 à 40% des cas, elle est génétique. Elle est due à une altération du lobe frontal, la partie antérieure du cerveau, et du lobe temporal. Des changements de comportement et de personnalité en constituent souvent les premiers symptômes. Les patients peuvent être confrontés à des problèmes de parole, de lecture et d’écriture dès le premier stade.

Voir aussi l'article : Démence : les 12 facteurs de risque sur lesquels vous pouvez agir

La démence à corps de Lewy

Les caractéristiques de cette démence sont assez proches des symptômes des maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Les personnes concernées sont en proie à des maux d’ordre physique comme des tremblements, des raideurs musculaires, elles ont tendance à se pencher en avant et adoptent une démarche différente.

Le déroulement de la maladie est irrégulier : un jour la personne est facilement abordable, le lendemain très étourdie. Au stade préliminaire, le patient conserve une bonne mémoire mais a du mal à se concentrer. Il peut aussi souffrir d’hallucinations dès le début de l’affection. Le diagnostic - Parkinson ou corps de Lewy - dépend des symptômes préexistants.

Voir aussi l'article : Démence à corps de Lewy : quels symptômes ?

La démence LATE

unsplash_oud_man.jpg
L’acronyme LATE désigne l’encéphalopathie TDP-43 à prédominance limbique liée à l’âge. C’est une nouvelle forme de démence qui survient surtout chez les personnes de plus de 80 ans et qui se caractérise par l’accumulation dans le cerveau de protéines TDP-43. Le système limbique, le plus touché par cette forme de démence, joue un rôle dans la mémoire et l’apprentissage, entre autres.  

Il provoque des symptômes qui font penser à Alzheimer mais se développe dans une autre partie du cerveau. Son déroulement est beaucoup plus lent que celui d’Alzheimer. Le déclin de la mémoire épisodique (les événements personnels) est plus marqué chez les personnes souffrant de la LATE. D’autres fonctions peuvent être touchées, à un stade ultérieur. 

Voir aussi l'article : Démence : les jeux vidéo améliorent les symptômes

Sources :
www.lentis.nl
www.dementie.nl
www.cm.be
www.vrt.be

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: juillet 2022
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram