Vaccination de l’enfant : pourquoi les parents s’y opposent

Dernière mise à jour: avril 2014 | 4835 visites
vaccinatiekind-170_02.jpg

news La vaccination constitue le moyen le plus efficace de prévention des maladies infectieuses sévères chez l’enfant, et de leurs séquelles. Pourtant, certains parents s’y opposent. Pourquoi ?

Une grande enquête européenne, réalisée auprès d’un réseau de pédiatres exerçant dans une vingtaine de pays, constate que l’écrasante majorité des parents adhèrent au schéma de vaccination recommandé pour l’enfant. Le taux de refus total des vaccins s’établit à moins de 1%, alors que le refus partiel ou une demande d’adaptation du calendrier vaccinal ne dépassent pas les 5%.

Les vaccinations les plus souvent déclinées concernent la rougeole, les oreillons, la rubéole et l’hépatite B. Les raisons avancées par les parents sont diverses : crainte d'effets indésirables (60%), peur de « déborder » le système immunitaire de l’enfant (58%), préférence pour une médecine alternative, affirmation que la maladie est moins grave que le vaccin ou que le risque de contracter la maladie est inexistant, peur de l’autisme, de l’accident cérébral ou de la sclérose en plaques, et enfin convictions religieuses.

Rappelons qu’en Belgique, seul le vaccin contre la polio est obligatoire, les autres vaccins pédiatriques étant fortement recommandés.


publié le : 16/06/2011 , mis à jour le 24/04/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci