ad

Allergique au poisson ? Prenez plutôt du thon !

Dernière mise à jour: mars 2011 | 11313 visites
vis-meni-170_01.jpg

news L’allergie alimentaire au poisson est le résultat d’une intolérance aux parvalbumines, des protéines présentes dans les muscles. Des chercheurs luxembourgeois ont classé les espèces seront leur potentiel allergisant. Résultat : le thon, c’est bon.

Les parvalbumines présentent la particularité de résister à la chaleur et à la digestion, ce qui les rend particulièrement coriaces, et à l’origine d’allergies aux symptômes d’intensité très variable selon le type de poisson consommé. Logiquement, les experts du Centre luxembourgeois de recherche public de la santé (CRP-Santé) ont considéré que les différences de concentrations en parvalbumines d’une espèce à l’autre pourraient jouer un rôle majeur. Ils ont dès lors analysé des échantillons prélevés sur huit espèces : saumon, truite, cabillaud, carpe, maquereau, hareng, thon et sébaste.

Résultat (publié dans la revue International Archives of Allergy and Immunology) : le hareng, la carpe et le sébaste présentent les taux les plus importants en parvalbumines, alors qu’à l’autre extrême, on retrouve le thon et le maquereau. En d’autres termes, tant qu’à manger du poisson, les sujets allergiques feraient bien de pencher pour ces deux dernières espèces. Les auteurs considèrent à juste raison qu’une information des patients, à propos de ces différences inter-espèces, serait la bienvenue.


publié le : 02/03/2011 , mis à jour le 11/03/2011
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci