Qu'est-ce qu'une crise d'identité et comment y faire face ?

Dernière mise à jour: avril 2022
Dans cet article
Qu'est-ce qu'une crise d'identité et comment y faire face ?

dossier

Quelqu'un qui traverse une crise d'identité, ou crise existentielle, a du mal à savoir qui il est, ce qu'il veut ou comment les autres le voient. Les troubles de l'identité surviennent souvent pendant la puberté, mais les adultes peuvent aussi avoir à y faire face. Notre identité est quelque chose qui change tout au long de notre vie à mesure que nous faisons face à de nouveaux défis et vivons des choses différentes.

Qu'est-ce que l'identité ?

Notre identité est composée de certaines normes et valeurs, apparence, orientation et idées qui nous rendent uniques. Cette identité est en partie formée par nous-mêmes, mais aussi par l'image que les autres ont de nous. Reconnaître et accepter cette identité est la base d'un développement sain. Il est également important que les caractéristiques de cette identité soient reconnues, valorisées et stimulées dès le plus jeune âge. Sinon, cela peut entraîner des troubles de l'identité.

Les problèmes d'identité ne sont souvent qu'une phase, mais lorsqu'ils sont vraiment enracinés, ils peuvent prendre une forme psychiatrique comme on le voit dans le trouble de la personnalité borderline.

Voir aussi l'article : Troubles de la personnalité : quels types et quels symptômes ?

Symptômes d'une crise d'identité

unsplash_man_werk.jpg
Une personne qui traverse une crise d'identité ne parvient pas à trouver réponse à certaines questions :

  • Quelle est ma passion ?
  • Quelles sont mes croyances spirituelles ?
  • Quelles sont mes valeurs ?
  • Quel est mon rôle dans la société ou mon but dans la vie ?
  • Qui suis je? (En général ou plus spécifiquement, il peut s'agir de vos relations ou de votre carrière, par exemple)
Bien que tout le monde remette en question son estime de soi de temps à autre, si vous traversez un changement majeur ou une période de stress et que les questions ci-dessus commencent à interférer avec votre vie quotidienne, vous vivez peut-être une crise d'identité. Vous pouvez également remarquer que vous vous sentez plus irritable, moins motivé ou vide.

Voir aussi l'article : Comment reconnaître une crise de la quarantaine et comment y faire face ?

Crise existentielle : les causes

Les moments de grands changements, en particulier, peuvent déclencher une crise d'identité, tels que :

  • Début ou fin d'une relation
  • Événement traumatisant
  • Arrivée d'un enfant
  • Problème de santé
  • Deuil
  • Perte d'emploi ou nouvel emploi
  • Départ (déménagement, expatriation...)
La recherche montre que certains facteurs tels que les problèmes de santé, le stress et le soutien social influencent le développement ou non d'une crise d'identité. De plus, si vous souffrez d'une maladie mentale comme la dépression, le trouble bipolaire ou le trouble de la personnalité borderline, vous êtes plus susceptible de développer une crise existentielle.

Traitement

Vous pouvez d'abord essayer de vous poser certaines questions comme : qu'est-ce qui vous rend heureux ? Ou : comment donnez-vous un sens à votre vie ? Vous pouvez trouver satisfaction dans le bénévolat, un nouveau passe-temps ou le contact avec les autres. Ou peut-être pensez-vous qu'un nouvel emploi correspondrait mieux à qui vous êtes.

Cherchez du soutien auprès de votre partenaire, de votre famille, de vos amis, de votre communauté... Ce soutien social peut influencer votre capacité à gérer les changements majeurs, les facteurs de stress ou les questions d'identité.

Si une crise existentielle vous empêche de fonctionner normalement, il est préférable de consulter un professionnel. Selon la gravité de vos problèmes d'identité, plusieurs options s'offrent à vous :

  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : elle s'attaque aux pensées et comportements négatifs qui peuvent causer des problèmes d'image de soi.
  • Thérapie de groupe : cette forme de thérapie serait particulièrement utile pour les adolescents. La thérapie de groupe peut aider les gens à trouver leur voix à travers ce qu'ils disent eux-mêmes.
  • Médicaments : Si vos symptômes sont associés à l'anxiété ou à la dépression, votre médecin peut également vous prescrire des médicaments (par exemple, des antidépresseurs) pour soulager vos symptômes.

Sources:
verywellmind.com
direct-psycholoog.nl
healthline.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram