Risque cardiovasculaire : les statines plus efficaces avec des oméga-3

Dernière mise à jour: octobre 2021
123_cholesterol_bloed_2020.jpg

news La prescription de statines est indiquée en cas d’excès de cholestérol afin de limiter le risque d’accident cardiovasculaire. Il semblerait que l’efficacité de ces médicaments soit renforcée lors d’une association avec des oméga-3.

Les statines sont l’une des classes de médicaments les plus prescrites dans le monde. L’objectif principal consiste à faire baisser le taux de cholestérol, singulièrement celui du « mauvais » (LDL) cholestérol. Cette intervention participe à la réduction du risque de maladies et d’accidents résultant d’un rétrécissement ou d’une occlusion artérielle ; des artères que l’on dit alors « bouchées ».

Cette action préventive concerne essentiellement la sphère cardiaque (infarctus du myocarde, angine de poitrine...). L'utilité des statines intervient surtout en prévention secondaire, c’est-à-dire lorsqu’un souci artériel a déjà été observé (par exemple une artéropathie oblitérante des membres inférieurs). Dans cette situation, il est non seulement important de favoriser la baisse du taux de LDL-cholestérol, mais aussi d’essayer de stabiliser et de faire régresser les plaques d’athérome, celles-là même qui bouchent les artères. Sur ce plan aussi, les statines présentent un réel intérêt.

Oméga-3 : anti-inflammatoires et antioxydants

Quant aux oméga-3, de nombreuses études ont mis en évidence leur action bénéfique sur le système cardiovasculaire - et en particulier sur les plaques se développant dans les coronaires (les artères qui alimentent le cœur) -, par une action anti-inflammatoire et antioxydante. Les oméga-3, des acides gras sains, sont fournis par l’alimentation, surtout les poissons gras (saumon, thon, maquereau, sardine…) et leurs huiles, alors qu’ils sont intégrés dans un large éventail de suppléments nutritionnels.

Question : l’ajout d’oméga-3 au traitement par statines augmente-t-il l’efficacité de ces médicaments ? Une équipe chinoise (université Xi’an Jiaotong) a effectué une large recherche dans les bases de données de la littérature médicale afin de retrouver toutes les études réalisées sur le sujet. Elle en a retenu huit, considérées comme suffisamment « solides » sur le plan méthodologique. La progression des plaques d’athérome a été mesurée avec soin par différentes techniques pointues d’imagerie médicale.

Réduction du risque cardiovasculaire

Cette méta-analyse met en évidence plusieurs éléments intéressants. Ainsi, par rapport au médicament seul, l’association statines - oméga-3 retarde davantage la progression du volume total des plaques et de la fibrose (lésion inflammatoire). De plus, cette combinaison abaisse le taux sanguin d’une protéine caractéristique du processus inflammatoire : la CRP-us (C Réactive Protéine ultra sensible), dont le dosage constitue un élément d’évaluation du risque cardiovasculaire. Par contre, on ne trouve pas de différence significative entre les deux groupes (avec ou sans suppléments d’oméga-3, donc) en ce qui concerne les taux de LDL ou de HDL (« bon ») cholestérol.

Le Dr Robert Haïat (Journal international de médecine) commente : « Cette méta-analyse montre qu’ajouter des oméga-3 au traitement par statine est plus efficace pour stabiliser les plaques d’athérome coronaire et induire leur régression. En conséquence, il est possible que l’association statine - oméga-3 réduise davantage le risque d’événement cardiovasculaire ».

Voir aussi l'article : Statines : quand sont-elles réellement utiles ?

Source: The American Journal of Cardiology (www.ajconline.org)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram