Comment booster sa vie sexuelle après la ménopause ?

Dernière mise à jour: octobre 2021
123m-koppel-bed-seks-vrijen-02-17.jpg

dossier Bien que certaines femmes voient la ménopause comme une libération des règles et de la peur des grossesses non désirées, certains désagréments peuvent freiner vos ardeurs sexuelles pendant cette période. Avec ces quelques conseils, vous pouvez donner un second souffle à votre vie sexuelle.


Baisse de libido et ménopause : une combinaison de facteurs

Après la ménopause, vos niveaux d'œstrogènes et de testostérone chutent considérablement, ce qui affecte indéniablement votre libido. Les femmes ménopausées et post-ménopausées remarquent bien souvent une diminution de l'excitation sexuelle, une sensibilité moindre au toucher et aux caresses, et par conséquent, un désintérêt pour le sexe.

Lire aussi : Age de la ménopause : le rôle de l'alimentation

Ces fluctuations hormonales ont un effet sur votre humeur. Il n'est pas rare de souffrir d'irritabilité, d'anxiété ou de dépression pendant cette période. Ces sautes d'humeur peuvent avoir un impact important sur votre libido. La baisse du taux d'œstrogènes réduit également l'apport sanguin au vagin et à la vulve. En conséquence, le vagin peut devenir plus sec et moins élastique, rendant les rapports sexuels douloureux et désagréables. Des infections urinaires persistantes peuvent survenir. En outre, plus vous vieillissez, plus vous êtes exposée à des problèmes de santé. Des maladies chroniques peuvent se développer et vous pouvez vous blesser plus facilement. Vos réserves d'énergie sont diminuées, vous ressentez davantage de douleurs physiques et votre propre image corporelle peut changer. Tous ces facteurs influencent votre désir.

Lire aussi : Sécheresse vaginale : causes, symptômes, solutions

Les solutions pour booster sa libido pendant et après la ménopause

  • Pendant et après la ménopause, vous pouvez lutter contre la sécheresse vaginale avec des lubrifiants hydrosolubles. Si vous utilisez des préservatifs, évitez les lubrifiants qui ne sont pas solubles dans l'eau, comme la vaseline, car ils peuvent endommager le latex, la matière dont sont faits les préservatifs. Par ailleurs, les lubrifiants type vaseline peuvent constituer un terrain propice à la prolifération des bactéries, notamment chez les personnes dont le système immunitaire a été affaibli par une chimiothérapie.
  • La sécheresse vaginale due à la baisse du taux d'œstrogènes peut être résolue grâce aux hormones. Il existe différents produits contenant des œstrogènes qui peuvent être insérés dans le vagin, tels que des anneaux, des comprimés ou des crèmes. Discutez des différentes possibilités avec votre médecin.
  • Vous pouvez opter pour un complément naturel. Il existe un certain nombre de produits sur le marché qui utilisent des ingrédients tels que le dong quai, l'actée à grappes noires et les isoflavones de soja. Ces substances imitent les œstrogènes, équilibrant les niveaux de l'hormone dans le corps.
  • Une thérapie de couple peut se révéler bénéfique, ainsi que des discussions de groupe avec d'autres femmes où vous parlez de vos expériences. Cela peut vous aider à relativiser la ménopause, à mieux vous accepter et à améliorer l'intimité avec votre partenaire.
  • Un dernier conseil : plus vous aurez de rapports sexuels (avec pénétration), plus votre zone vaginale se détendra. La lubrification s'en trouvera également améliorée.

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram