Hypothermie : causes, symptômes, traitement

Dernière mise à jour: septembre 2021

dossier On parle d'hypothermie lorsque la température du corps est inférieure à 35 °C. Dans cet état, les fonctions corporelles diminuent progressivement jusqu’au coma, puis la mort. Causes, symptômes, traitement, premiers secours : que faut-il savoir sur ce processus ?

L'hypothermie se produit lorsque l’organisme est exposé à une température basse pendant une période relativement longue, ou brièvement à une température extrêmement basse. On peut souffrir d’hypothermie en tombant dans une eau froide, en restant allongé sur un sol froid pendant quelques heures (endormi par exemple), ou même simplement en sortant tête nue par temps très froid.

Les symptômes

Lorsque le corps refroidit, les capacités physiques et mentales sont altérées. Dans un premier temps, l’organisme fait tout ce qu'il peut pour maintenir autant que possible une température corporelle normale grâce à des mécanismes de protection tels que les frissons. Mais le rythme cardiaque et la respiration finissent par s’affaiblir.

Les trois stades d’hypothermie

123-man-hypotherm-koud-ski-sneeuw-02-18.jpg

• En cas d'hypothermie légère, la température corporelle est encore de 34 °C. On commence à trembler violemment et la peau devient pâle et froide. Le rythme cardiaque et la respiration s'accélèrent. On reste conscient, mais on ressent de la fatigue et du froid.

• L'hypothermie sévère est caractérisée par une température corporelle qui chute entre 31 et 33 °C. Les frissons diminuent, mais les muscles et les articulations commencent à se raidir. La peau devient bleue, le rythme cardiaque et la respiration ralentissent et la conscience commence à décliner. Cela se manifeste par une fatigue extrême, des réactions retardées et un mauvais jugement. Les mouvements lents et maladroits évoluent vers la somnolence, la confusion, le délire et finalement la perte totale de conscience.

• Lorsque l'hypothermie devient critique, la température du corps descend en dessous de 31 °C. Le rythme cardiaque est extrêmement lent. La fréquence respiratoire chute à une ou deux fois par minute. Finalement, ces deux fonctions vitales s’arrêtent et le coma survient, puis la mort.

Qui présente un risque accru d'hypothermie ?

unspl-m-koud-sneeuw-10-9-21.jpg

• L’organisme des personnes âgées s'adapte plus lentement au froid, qu’elles ressentent d’ailleurs moins bien.

• Les bébés sont plus exposés car ils perdent leur chaleur plus rapidement. De plus, leurs mécanismes de maintien d'une température corporelle normale ne sont pas encore totalement développés.

• Les sans-abri sont particulièrement exposés pendant les mois d'hiver. Pour tout un chacun, le risque augmente avec la consommation de drogues ou d'alcool.

• Les sportifs qui évoluent à des températures plus froides, notamment les skieurs, les alpinistes et les randonneurs, ainsi que les amateurs de sports nautiques qui ne s'habillent pas de manière appropriée, sont plus exposés à l'hypothermie. Ils courent aussi le risque de rester longtemps dans le froid ambiant en cas d'accident.

Comment prévenir l'hypothermie ?

123m-koud-vr-20-11-19.jpg

• Par temps froid, restez en mouvement.

• Portez des vêtements chauds, évidemment par temps froid et impérativement en cas de vent fort. Portez plusieurs couches de vêtements ainsi qu’un bonnet, car une grande partie de la chaleur se perd par la tête.

• En automne et en hiver, habillez chaudement les bébés et les enfants lors des activités en plein air.

• Mangez et buvez beaucoup lorsque vous exposez votre corps à des températures froides ou à des vents forts.

• En (haute) montagne, même par temps favorable, emportez toujours un pull chaud supplémentaire et une veste imperméable, car les conditions météorologiques peuvent changer rapidement.

• Portez des vêtements adaptés et un gilet de sauvetage lorsque vous pratiquez des sports nautiques.

- Portez des vêtements coupe-vent pour les activités de plein air plus extrêmes.

• Faites attention aux vêtements en coton et aux vêtements qui absorbent la sueur. Ils peuvent retenir l'humidité, ce qui peut accélérer le refroidissement dans des conditions extrêmes.

Les gestes de premiers secours

123-hypotherm-koud-ski-sneeuw-02-18.jpg

Si vous voulez venir en aide à une personne qui semble être en hypothermie, tenez compte du degré d'hypothermie.

• Vous pensez que la personne est en état grave d’hypothermie ? Appelez immédiatement le 112 ou demandez à quelqu'un d'autre d'appeler le 112.

• Quel que soit le degré d’hypothermie, veillez à ce que la victime ne se refroidisse pas davantage (couvertures, vêtements supplémentaires…). Couvrez la tête, mais laissez libres la bouche, les yeux et le nez. Enveloppez les bras et les jambes séparément pour les garder aussi chauds que possible.

• Si une personne est en état d’hypothermie légère, déplacez-la dans un environnement plus chaud si c’est possible. Il est préférable de ne pas déplacer une personne en état d'hypothermie sévère.

• En cas d’hypothermie légère, donnez quelque chose de chaud à boire, comme du thé, du café ou de la soupe. Si la victime est gravement hypothermique, ne lui donnez rien à manger ou à boire.

Le traitement

Ainsi que l'explique le site Ressources Santé Canada, le traitement d'une hypothermie sévère doit être entrepris avec précaution et sous surveillance adéquate, car l'organisme dans cet état est très fragilisé. L'équipe d'urgence réchauffera le patient avec des couvertures chauffantes, des enveloppements et des couvertures spéciales, tout en lui administrant des solutés intraveineux (IV) réchauffés, et de l'oxygène. Le patient sera surveillé de très près pour détecter d'éventuels problèmes cardiaques et les médicaments appropriés seront prêts à être administrés en cas de besoin. Si le pouls du patient n'est plus perceptible à son arrivée aux urgences, le médecin devra d'abord le réchauffer avant de procéder à une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) : de nombreuses personnes ont ainsi été réanimées avec succès après une hypothermie grave.

Source: Sara Claessens - journaliste santé
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram