Slackline : les bienfaits de la marche sur une sangle élastique

Dernière mise à jour: septembre 2021
123m-slackline-13-8-21.jpg

news La slackline, dérivée du mot slack (sangle en anglais), est une pratique sportive qui rappelle le funambulisme. Elle consiste à avancer sur une sangle élastique, souvent placée à une faible hauteur, sur laquelle il est possible de réaliser des figures acrobatiques. Comment s'y mettre et quels sont les bienfaits pour la santé et la silhouette ?

La slackline se distingue du funambulisme par l'utilisation d'une sangle élastique, l'absence de balancier et la non-stabilisation de la sangle.

La sangle, dont la longueur varie selon les besoins, est généralement tendue en extérieur, entre deux poteaux ou deux arbres par exemple, mais elle peut l'être aussi en intérieur (notamment dans une salle de sport).

Concentration, équilibre, muscles

Sachant qu'il présente relativement peu de risques, cet exercice s'adresse à tous, pour autant qu'on fasse preuve de souplesse, et surtout d'équilibre. Mais cela s'acquiert avec l'entraînement, il ne faut donc pas se décourager trop vite.

La slackline sollicite et renforce la concentration, l'équilibre évidemment, ainsi que de très nombreuses structures musculaires (jambes, pieds, bras, épaules, dos...). Elle est utilisée en kinésithérapie pour le travail de la proprioception (perception de la position des différentes parties du corps) et de l'équilibre, ainsi que pour le renforcement musculaire.

Ce sport connaît des déclinaisons plus extrêmes, comme la jumpline (sauts), la longline (traversées de longues distances), ou la highline (jusqu'à plusieurs centaines de mètres de hauteur).

Comment s'y mettre ?

• Procurez-vous une sangle (magasin de sport) et attachez-la entre deux piliers solides (arbres, poteaux, piquets...), en forêt, dans le jardin, sur la plage, dans un parc... Commencez à une hauteur de 10 - 15 cm, vous l'augmenterez pas la suite.

• Posez d'abord sur la sangle le pied le plus fort, et alignez-le. Essayez de vous tenir en équilibre. Les bras seront bien écartés et les yeux fixés sur un point devant soi, au bout de la ligne ou au sol.

• Après avoir maîtrisé la stabilité avec le pied fort, passez à l'autre. Vous apprendrez progressivement à vous sentir à l'aise sur la sangle, et vous pourrez commencer à avancer.

Voir aussi l'article : A partir de 40 ans, on perd l'équilibre

Source: Barbara Simon - Vidéo : Université de Genève (www.unige.ch)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram