ad

Fibromyalgie : quel problème dans le cerveau ?

Dernière mise à jour: décembre 2020 | 6448 visites
123m-hers-8-7-20.jpg

news La fibromyalgie est une maladie complexe et ses causes restent encore méconnues. Longtemps considérée comme d'origine psychologique, de plus en plus d'indices suggèrent une perturbation du fonctionnement du cerveau. Voici une nouvelle piste.

On estime qu'entre 3 et 6% de la population souffre de fibromyalgie. Le principal symptôme renvoie à des douleurs chroniques, souvent accompagnées de raideur musculaire et d'une sensibilité exacerbée dans certaines zones spécifiques du corps (les points de pression : genoux, hanches, fessiers, omoplates, muscles du cou...). D'autres manifestations courantes sont la fatigue, les maux de tête, les troubles du sommeil, les plaintes intestinales, l'anxiété et le stress ou encore les problèmes de concentration. Le diagnostic comme le traitement sont compliqués.

Des traitements innovants

Concernant la cause, de plus en plus de spécialistes considèrent qu'elle relève d'un dysfonctionnement cérébral. Une équipe belge (université de Gand) estime que le cœur du problème réside dans une région appelée l'insula. Cette zone est impliquée dans l'analyse des stimuli sensoriels, ainsi que dans les réponses émotionnelles et comportementales à la douleur. Or, selon les chercheurs, une perturbation de l'activité des neurotransmetteurs dans cette zone pourrait expliquer la cascade d'événements caractéristiques de la fibromyalgie.

Des recherches plus approfondies sont nécessaires pour vérifier cette hypothèse. Si elle était confirmée, cela ouvrirait la voie à la mise au point de traitements innovants, ou à l'amélioration de ceux existants. Les auteurs pensent notamment à la stimulation cérébrale (stimulation magnétique transcrânienne), qui transmet des impulsions magnétiques capables de modifier l'activité cérébrale. Ils évoquent aussi la neuromodulation, avec l'utilisation d'un champ électrique destiné à réguler la neurotransmission.

Voir aussi l'article : Fibromyalgie : une détection dans le sang

Source: Medical Hypotheses (www.journals.elsevier.com/m)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub