ad

Les chiens et les chats peuvent aussi souffrir de démence

Dernière mise à jour: décembre 2020 | 9074 visites
hond-dieren-oud-zww-170_560_06.jpg

news Tout comme les humains, les chiens et les chats âgés peuvent développer une démence, appelée syndrome de dysfonctionnement cognitif. Pour eux non plus, il n’existe pas de traitement, mais l'évolution de la maladie peut être ralentie.

La démence chez les animaux de compagnie, comme les chiens et les chats, n'est pas un phénomène rare. Ainsi, on estime que 7 chiens sur 10 âgés de 15 ans ou plus sont touchés par la maladie. Chez les chats, c'est plus de la moitié.

Les problèmes de mémoire

Les symptômes sont assez similaires à ceux des humains. La perte de mémoire est un signe important, particulièrement perceptible chez les chiens, car ils ont appris à répondre à de nombreux ordres au cours de leur existence. Atteints de démence, ils apparaissent bien moins réactifs. Les animaux affectés souffrent également souvent de désorientation. À la fin de sa promenade, un chien peut par exemple passer devant sa maison sans s’y arrêter.

Parfois, le caractère de l’animal change radicalement. Il peut devenir agressif, agité et anxieux. Il peut aussi perdre la notion du temps et se mettre à pleurer ou à miauler la nuit. De plus, il peut souffrir d'un manque d'appétit et de problèmes d'hygiène. Le diagnostic n'est pas facile à poser. On y aboutit généralement en excluant d'autres causes possibles.

L'importance de rester actif

Comme pour les humains, il n'existe pas de traitement curatif contre ce processus de démence, mais il est possible de ralentir le déclin, notamment en s’assurant que l’animal reste actif physiquement et mentalement. Il faut absolument le stimuler par le jeu et par la promenade.

La régularité - heures fixes - est également importante, pour les repas ou les balades en particulier. Et évidemment, il faut faire preuve de compréhension afin de ne pas ajouter au stress et à la confusion de l'animal.

En ce qui concerne l'alimentation, les spécialistes pensent que les antioxydants, les acides gras oméga-3 et certains acides aminés peuvent avoir un effet positif. Des médicaments sont disponibles pour lutter contre les comportements anxieux. Avant d'administrer quoi que ce soit, parlez-en à votre vétérinaire.

Voir aussi l'article : Accident domestique : comment protéger son chien ou son chat ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub