ad

Fonte des glaces : à quel point montera la mer ?

Dernière mise à jour: novembre 2020 | 2281 visites
123m-iceberg-zee-5-11-20.jpg

news Sous l’effet des changements climatiques, la fonte des calottes polaires contribuera à l’élévation du niveau des mers et des océans. Mais de combien ?

Plus de 99% de la glace terrestre se trouve dans les inlandsis couvrant l’Antarctique et le Groenland. Les inlandsis sont des glaciers d’une étendue immense (plus de 50.000 km2) se présentant sous la forme d’une nappe de glace recouvrant la terre ferme. Ils peuvent atteindre plusieurs milliers de mètres d’épaisseur et se prolonger à la surface de la mer en formant des barrières de glace.

Des glaciologues, des océanographes et des climatologues de treize pays ont réalisé de nouvelles projections sur l’élévation du niveau de la mer en raison de la fonte, même partielle, des inlandsis. Selon ces travaux de modélisation, la calotte glaciaire antarctique pourrait contribuer jusqu’à 30 cm à la hausse du niveau marin d’ici à 2100. Mais dans certains scénarios, elle pourrait accumuler plus de neige que les volumes perdus par la fonte des glaces, compensant en partie (au mieux de 8 cm) l’élévation globale des océans.

L’étendue de cette fourchette est surtout liée au manque de connaissance sur la fonte par le bas des plateformes glaciaires, qui s’étendent sur l’océan. Or, ces terminaisons flottantes, dont la superficie peut être considérable, retiennent l’écoulement du reste de la calotte. Si elles venaient à disparaître, les nouvelles projections montrent que le niveau des mers s’élèverait de plusieurs mètres sur 500 ans. Quant à la calotte glaciaire du Groenland, sa contribution serait comprise entre + 1,4 et + 14 cm d’ici 2100, selon l’évolution de l’émission des gaz à effet de serre. Les scientifiques développent de nouveaux modèles climatiques afin d’essayer d’encore mieux comprendre ces processus.

Ajoutons que si quelques dizaines de centimètres, cela peut paraître peu, on parle d'une élévation à l'échelle planétaire, ce qui représente des quantités d'eau à peine imaginable, et avec des conséquences potentiellement catastrophiques pour de nombreuses populations.

Voir aussi l'article : Mégots de cigarettes : l'incroyable pollution des mers et des océans

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub