ad

La vitamine C pour la santé de nos muscles

Dernière mise à jour: octobre 2020 | 4465 visites
123m-vitamine-c-28-9-20.jpg

news Des apports satisfaisants en vitamine C, qu’il s’agisse d’aliments ou de compléments, contribuent à préserver la masse musculaire, sachant qu’elle s’affaiblit avec l’âge.

On parle ici des muscles squelettiques, c’est-à-dire ceux que nous contrôlons (bras, jambes…), par opposition aux muscles autonomes (estomac, coeur…). Avec l’âge qui avance, ces muscles squelettiques perdent naturellement en masse et en force, et pour contrer ce processus, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière (même légère à modérée) tout au long de l’existence. Mais l’alimentation pourrait aussi aider, et en particulier les vitamines.

Un fruit et des légumes chaque jour

Cette équipe britannique (University of East Anglia) explique d’abord que certains travaux ont mis en évidence une action physiologique de la vitamine C sur la fonction musculaire. Afin d’approfondir le sujet, les chercheurs ont analysé des données concernant quelques 13.000 adultes européens, hommes et femmes, âgés de 42 à 82 ans. Deux paramètres ont été examinés : leur masse musculaire et leurs apports en vitamine C (questionnaire alimentaire et taux sanguin). Les résultats tiennent compte du mode de vie, de l’alimentation et de covariables biologiques.

« Nous avons pu mettre en évidence des associations significatives entre les apports en vitamine C et la santé musculaire », indiquent les auteurs. « Qu’il s’agisse des adultes d’âge moyen ou plus âgés, la consommation d’aliments riches en vitamine C contribue à réduire la perte de masse musculaire liée à l’âge ».

Les sources alimentaires de vitamine C sont variées, puisque de nombreux fruits et légumes en contiennent des concentrations intéressantes : poivron, cassis, orange, persil, chou vert, citron, kiwi, fraise, mangue, pamplemousse, brocoli, ananas, chou de Bruxelles… Et pourtant, il s’avère qu’une proportion importante d’entre nous n’atteint pas les apports quotidiens recommandés. Or, les quantités ne sont pas exagérées : par exemple une orange par jour, complétée par une portion de légumes lors d’un repas, fournissent déjà des quantités satisfaisantes.

Voir aussi l'article : Le kiwi, un concentré de vitamine C

Source: The Journal of Nutrition (https://academic.oup.com/jn)
publié le : 06/10/2020 , mis à jour le 05/10/2020
ad
pub