ad

Peur de l'échec : c'est quoi et que faire ?

Dernière mise à jour: juin 2020 | 3145 visites
123m-angst-psy-5-6-20.jpg

news On parle d’anxiété de performance : la peur de l'échec est si intense, tant pour les défis importants que pour des tâches quotidiennes plus banales, qu’on en arrive à surcompenser, bloquer ou reporter. Que faire ?

Bien que chacun réagisse différemment, un schéma fixe est perceptible. La personne place la barre très haut et elle veut répondre à la fois à ses propres attentes et à celles des autres. Chaque tâche exerce donc une pression majeure, créant une peur irréelle. Ceci se traduit par des pensées négatives, qui nuisent également à l'image de soi. La vision réaliste de ses propres capacités et de ses forces est totalement perdue.

Quels symptômes ?

Les personnes qui souffrent d'anxiété de performance parleront presque toujours négativement d'elles-mêmes et de leur potentiel. Si elles font quelque chose de bien, c’est pur hasard et sans rapport avec leurs capacités. La peur de l'échec peut également se manifester physiquement, notamment par des taches rouges sur le visage. On observe des signes comportementaux typiques, encore que fluctuants d'un individu à l'autre : motivation et agitation, timidité et mise en retrait, distraction et obsession du détail, difficultés à mettre un terme à la tâche...

Que faire ?

• Pour la personne elle-même, il est utile de se tourner vers une aide psychologique, sachant que les thérapies comportementales et les techniques d'introspection peuvent beaucoup aider.

• Pour l'entourage, il est particulièrement important de se montrer compréhensif et de rester à l'écoute, sans inciter la personne à fuir ses craintes car cela risquerait de renforcer l'anxiété.

Voir aussi l'article : Procrastination : comment passer à l'action ?


publié le : 18/06/2020 , mis à jour le 17/06/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci